Archive pour May 2007

Ubuntu (GNU/Linux) – Microsoft – Dell / Love-Hate-Love

Publié le 30 May 2007, par Babozor

Cela maintenant quelques mois que j’ai switché (personnellement et au boulot) sur Ubuntu et je dois dire que j’en suis enchanté. C’est un environnement parfait: rapide, agile et sûr pour le développement OpenSource… qui commence doucement mais surement à s’imposer comme réel concurrent face au monstre et mastodonte: Microsoft.

Deux réactions divers à cette percée d’Ubuntu (et de Linux en général):
Microsoft fait l’annonce comme quoi GNU/Linux violerait 236 de ses brevets...
sur BoingBoing, et un article très intéressant de StandBlog sur l’intimidation par les brevets
Dell commence à livrer des PC pré-configurés avec Ubuntu:
sur CrunchGear, LifeHacker et ForeverGeek

Je sais que c’est un sujet où je ne manquerais pas d’apparaitre comme partial (et je ne le cache pas d’ailleurs), mais les chiffres non officiels semblent montrer une montée en puissance d’Ubuntu (sur certaines stats de sites, Linux passe de 0,7 à plus de 4% – dont presque 90% d’Ubuntu), qui pousse Dell à l’installer sur certaines de ses machines, et Microsoft à montrer les dents et jouer les gros bras…
Même si Ubuntu n’est pas encore massivement utilisé par le grand public, il fait une percée plus que significative chez les geek et travailleurs du web OpenSource, grands prescripteurs devant l’éternel… (j’ai déjà 4 converti à mon palmarès)

Les mauvaises langues verront le plantage d’une voiture qui courrait à Indianapolis avec un Tux (le petit pingouin GNU/Linux) sur le bec comme un signe du destin… d’autres n’y verront rien d’autre qu’une voiture avec un autocollant qui ne finit pas une course (je vous avait prévenu que j’étais super partial sur ce sujet!!!)

Crumpler – les meilleurs sacs pour les travailleurs du web

Publié le 30 May 2007, par Babozor

Vous travaillez dans le web, vous transportez moults affaires (de l’ordinateur portable, aux gros livres de geeks, en passant par votre sandwich ou encore votre bloc note, etc…) et vous vous demander surement, quel est le meilleur sac pour votre utilisation. Que vous soyez à pied, en voiture, en moto, vélo ou métro, le problème reste le même…
Faire 2 minutes de marche à pied avec une sacoche pour portable c’est bien, au bout de 5 minutes on arrive vite aux limites de cet accessoire pourtant massivement vendu de par le monde.
Quelle est donc la solution?
Vous acheter un VRAI sac, un Crumpler.
J’en ai acheté un il y a de cela presque un an et je dois dire que c’est le meilleur sac de geek que j’ai jamais eut… on peut y caser un ordi portable, des livres, mon bloc note et moults cochonneries sans broncher. Il ne fait pas mal au dos, est étanche et a été conçu pour nous, avec pleins de poches pratiques pour ranger souris, alimentation, chargeur de téléphone, etc… (j’en avait d’ailleurs déjà parlé sur mon blog perso)

Mon choix est allé sur un messenger bag grand format (peut contenir jusqu’à un portable 17 pouces) qui me convient très bien… JP un ancien collègue de boulot a lui acheté le modèle pour 14 pouces et en est pour l’instant très content.

C’est d’autant plus un bon choix que j’aime leur philosophie, surtout pour leur dernière trouvaille: Beer4Bags (de la bière pour un sac), qui a eut lieu à New York et Toronto. Le principe est simple, suivant le montant de bière et boisson alcoolisé que vous ramenez et donnez au staff de Crumpler, vous repartez avec un sac plus ou moins grand… vous pouvez voir une vidéo ici.

Et vous quel type de sac utilisez-vous?

Trouver un (nouveau) job: L’entretien d’embauche

Publié le 30 May 2007, par Babozor

Vous voila donc à la dernière et plus importante étape: l’entretien d’embauche.
Comment résumer tout ceci en un seul mot? facile: préparation.
Lors de cet entretien, vous devez tirer le meilleur parti de votre parcours, de vos expériences et éviter de tomber dans les divers pièges…

Voici donc quelques conseils:
1. Soyez à l’heure
Je sais que c’est un conseil bête, mais être à l’heure à un rendez-vous est important… si vous avez un problème de transport, prévenez votre contact par un petit coup de téléphone. Pas besoin de faire sa star, en étant en retard d’une demi heure en prétextant une “réunion super importante qui a pris du retard” (en plus vous êtes un technophage, donc un sms ou un mail ne devrait pas vous poser de problème).
Cela veut aussi dire préparer son déplacement (avec une petite marge de 10 minutes en cas de retard de métro ou de bouchon sur le périph), penser à avoir un téléphone ou un mail, pour joindre la personne en cas d’urgence (personnellement je demande toujours d’avoir une confirmation du rendez-vous par mail, pour avoir tous les contacts: mail, téléphone, portable, adresse exacte, etc… et aussi pour ne pas me déplacer pour rien, ça m’est déjà arrivé.)

2. Soignez la présentation
Rien ne sert non plus de s’habiller comme pour son mariage, mais mettez un minimum les formes, un pantalon correcte (plutôt que votre vieux treilli camouflage), une chemise (plutôt que votre tshirt Firefox)… le but n’étant pas de faire un concours de beauté, mais de montrer que vous êtes capable de respecter les conventions qui veulent qu’on va a un premier rendez-vous en costume ou en tout cas mieux fringué que d’habitude.
Personnellement je n’aime pas la cravate et la veste (bien que je les ai mise en de rares occasions), je ne me sens pas à l’aise et je préfère les laisser au vestiaire, mais chacun son choix. Le but est d’être formel (et donc respecter les codes) sans être trop guindé (pour ne pas paraitre coincé ou pas à l’aise)

3. Préparez les questions (générales) pièges typiques
Avant l’entretien, préparez les question pièges typiques, du type:
– citez moi 3 de vos qualités
– citez moi 3 de vos défauts
– pourquoi vouloir changer de job
– je n’ai pas le temps, résumez moi votre cv et votre parcours en deux minutes
– etc…
Ce sont des questions complètement standard pour vous tester, les réponses sont importantes, mais pas plus que la façon dont vous allez y répondre. C’est un bon moyen pour les recruteurs d’évaluer voter réaction face à une situation de stress

4. Préparez les question embarrassantes
Vous avez surement des trous ou certaines incohérences dans vote cv ou votre parcours… et le recruteur ne se fera pas prié pour vous les faire remarquer. Devancez donc l’appel et essayer d’y réfléchir un peu avant.
Pourquoi avoir quitté ce job si bien payé? Pourquoi 4 jobs en deux ans? Pourquoi cette passion soudaine pour telle technologie? etc…

5. Renseignez vous
Je sais aussi que ça paraît idiot à dire, mais avant d’aller postuler pour un poste quelconque dans une entreprise, renseignez vous un minimum sur cette entreprise, checkez son site web, faites une petite recherche sur un moteur de recherche pour voir ce que les gens disent sur celle-ci, etc… un constat simple: 50% au moins des gens vont a un entretien sans se renseigner un minimum sur l’entreprise (et ça la fout super mal quand la personne vous demande quelle est la cible ou la clientèle de l’entreprise et que vous devez avouer tout penaud que vous avez même pas pris 5 minutes pour regarder le site web de l’entreprise).
Renseignez vous aussi pour éviter les mauvaises surprises, essayer d’évaluer la réputation de telle ou telle entreprise sur ce qui se dit sur elle sur le web, ce n’est pas vraiment représentatif, mais cela peut vous donner certaines pistes

L’objectif de l’entretien est d’abord et surtout de vous ouvrir à votre (peut être) futur employeur, cela ne sert à rien d’essayer de cacher certaines choses (qu’il découvrira par un moyen ou un autre), soyez franc et honnête. C’est le meilleur moyen aussi pour démarrer une relation saine et pour éviter les surprises dans un sens ou dans un autre.

L’entretien d’embauche est vraiment un exercice de style à part, personnellement j’ai besoin de quelques entretiens “de chauffe” pour trouver mon rythme et peaufiner mon argumentaire… en général après 2 ou 3, je suis dans le rythme :)
Le but final et ultime de cet entretien est de faire oublier votre cv, si vous parlez pendant une heure et demi du projet, de votre vision, et faites un vrai échange avec l’autre personne, la bataille est quasiment gagnée, mais c’est rarement le cas. Cela voudra dire aussi que le courant passe bien avec la personne que vous rencontrez, ce qui est un très bon signe.

J’aurais des tonnes d’anecdotes drôles (et certaines fois super navrantes) à vous racontez sur les divers entretiens d’embauche… et vous c’est quoi votre expérience, vos conseils?

Trouver un (nouveau) job: Faire jouer ses contacts / son réseau

Publié le 25 May 2007, par Babozor

Maintenant que vous avez fait tout ce chemin (cv, site de présentation, post d’une annonce, collecte et réponse aux annonces), il est temps d’utiliser tous les autres moyens qui sont à votre disposition… Un moyen de faire peut être de passer par les réseaux sociaux, mais même si ceux ci sont assez efficaces, ils restent néanmoins très impersonnels (sites, mails, messages, etc…)
Un des meilleurs moyens de trouver un nouveau job, reste la co-optation et pour cela il va falloir faire jouer vos contacts, vos connaissances, votre réseau.

Le concept est simple: Faites savoir à tous vos contacts que vous recherchez un nouveau travail, ce que vous cherchez, etc…

Le principe est ultra simple et comporte deux niveaux:
1. envoyer un mail général à toutes vos connaissances
Un mail court pour les informer précisément de votre situation (que vous recherchez un emploi), de votre attente (quel poste vous recherchez), la liste des vos compétences, voter cv en pièce jointe, vos contacts et un petit mot sympa (c’est quand même vos connaissances, ou vos potes, donc…)

2. moults coups de téléphones à vos contacts les plus proches (ou allez boire un coup avec eux)
Prenez la liste de vos 10 contacts les plus proches et passez leur un petit coup de fil pour remettre une couche après le mail, expliquez leur pourquoi vous chercher, que vous êtes ouvert aux propositions, etc… (ensuite vous êtes grand, vous savez téléphoner)

Je vous entend tout de suite bondir de votre chaise: “Quoi? mais c’est hypocrite, c’est n’importe quoi, tu appelles tes potes que pour te trouver du boulot, c’est ça hein, espèce de fumier?”
Et non, je les appelles aussi à d’autres moments (pour leur voler des DVD vierges ou quand je déménage… nan je rigole), mais c’est super important de voir si ils ne connaissent pas des opportunités ouvertes pour vous (en sachant que ce système marche dans les deux sens, je ne compte plus le nombre de personnes que j’ai placé à droite à gauche…)

L’avantage de cette méthode:
C’est sans aucun doute le meilleur moyen pour trouver un job. Quelqu’un qui vous connait pourra beaucoup plus facilement vous introduire au sein de l’entreprise, en vous évitant les X entretiens préliminaires, pour aller à l’essentiel…

Le désavantage de cette méthode:
Le seul gros désavantage de ce moyen c’est dans la cas où l’entretien ou le job ne se passe pas bien… cela peut certaines fois avoir des répercussions sur le contact qui vous a introduit

Allez vous voilà maintenant pour le gros morceau: l’entretien d’embauche…

Trouver un (nouveau) job: Répondre à une annonce (où et comment)

Publié le 25 May 2007, par Babozor

Maintenant que vous vous êtes lancé, vous avez posté votre annonce à quelques endroits, il est temps de consulter les sites spécialisés et de répondre aux annonces qui vous semblent le mieux convenir à votre profil et à vos attentes.

1. Où trouver les annonces
Les sites spécialisés:
Voici une liste de sites (c’est loin d’être exhaustif… je vous laisse compléter cette liste dans les commentaires) spécialisés dans la recherche d’emploi. La plupart vous permettent aussi de déposer votre cv, de créer des alerts email (qui correspondent à vos critères de recherche), etc… En scannant ces différents sites vous risquez de tomber sur des annonces redondantes (postées sur plusieurs sites), donc attention de ne pas répondre deux (voir trois fois) à une même annonce.
Bale
Monster
KelJob
lesJeudis
CadrEmploi
CadresOnline
EmailJob
ANPE

Les nouveaux:
Ce sont des sites qui changent un peu des sites traditionnels par leur approche ou leurs fonctionnalités…
Moovement
JobMeeters (celui là j’y reviendrait dans un post un ce ces jours, je pense que le concept est super intéressant, bien que mal utilisé dans cet exemple… pour moi la co-optation est le meilleur moyen de trouver un boulot, bref j’en reparle d’ici très peu)
crunchBoard

Les sites métiers:
Voici une courte liste pour les développeur PHP des quelques sites/forums métiers… je vous laisse compléter dans les commentaires pour vos domaines respectifs.
PHPFrance
PHPIndex
CaféSalé
PHP-enligne

2. Ciblez les annonces
Après avoir fait le plein de liens vers des sites génériques et spécifiques, vous devez maintenant partir à la chasse aux annonces qui vous correspondent. Le principe de base (qui est un peu contradictoire, je l’admets volontier): viser juste, mais viser un peu plus large que prévu.
Je m’explique.
Disons par exemple que vous recherchez un poste de chef de projet technique (tiens, quelle drôle d’idée…) spécialisé dans les technologies OpenSource. Viser juste veut dire répondre aux annonces sur des technologies que vous maitrisez (et pas pour du .Net ou du J2E), alors que voser large veut dire répondre aux annonces de Développeur, Déveioppeur Senior et chef de projet technique (voir même dans certains cas pour des annonces chef de projet fonctionnel).
Pourquoi répondre à des annonces qui à priori ne sont pas fait pour nous?
La réponse est simple: pour 10 personnes différentes un intitulé de poste veut tout dire et son contraire… pour quelqu’un vous êtes un Chef de projet Technique, pour quelqu’un d’autre vous êtes un Développeur (pour mamie vous “travaillez dans les ordinateurs” mais ça c’est un autre sujet). Donc n’hésitez pas à voir un peu plus large.
Autre réponse: la personne pense avoir besoin juste d’un développeur, mais si vous lui proposer un vrai plus, peut être sera-t-il intéressé et tenté d’investir un peu plus pour avoir plus…
Donc, ne vous dévalorisez pas mais répondez aussi à des annonces qui ne vous sont pas à priori destiné.
C’est valable dans tous les corps de métier du web.

3. Comment répondre aux annonces
Vous avez maintenant en poche, plusieurs dizaines d’annonces, attaquons nous donc à la forme de ces réponses (en prenant comme base que vous avez un magnifique CV et un site de présentation tout aussi impressionnant).
La meilleur méthode est d’appâter le recruteur et de le laisser lui même se faire une opinion. Un mail simple et qui va droit au but (le recruteur n’a pas le temps de décortiquer chaque mail précisément), avec votre CV en attachement (attention que votre CV ne soit pas trop volumineux).
Les éléments indispensable:
– micro présentation
– source de l’annonce
– compétences/technologies maitrisées
– données de contact
Voici, donc pour donner l’exemple le genre de mail type que j’envoi

Bonjour, je me présente: Olivier Chambon, Chef de projet technique / Senior Lead Developper specialisé dans les technogies OpenSource. Je réponds à votre annonce de XXXX passé sur YYY.
Je vous joint mon CV ainsi qu’une courte liste de mes compétences…
WinXP, MacOS X, Linux (Debian, RedHat, Suze, Fedora, Ubuntu)
Apache, IIS
Typo3, Drupal, eZpublish, WordPress, OSCommerce, Prototype, Scriptaculous, CodeIgniter, ZendFramework
DHTML, Javascript, CSS2, Accessibilité, Ajax
PHP5 (Orienté Objet), ASP, ColdFusion, XML, XHTML, XSL, XSLT
CVS,SubVersion, Ecclipse
MySQL, SQL Server, Oracle
MS Project, MS Visio, Méthode GTD, ActiveCollab

Si celle ci vous intéressent, n’hésitez pas à me contacter.
Vous pouvez aussi consulter mon CV (http://www.babozor.com/cv.php) ou mes réalisations (http://www.babozor.com/realisations.php) sur mon site web: http://www.babozor.com

Cordialement
Olivier Chambon – XXXXXXXX (je place ici le téléphone)
babozor@YYYYY.com – http://www.babozor.com

4. Les erreurs à éviter
– envoyer deux candidatures à la même entreprise (quand l’annonce est postée sur plusieurs sites, ce qui arrive relativement souvent…)
– mettre plusieurs destinataires dans un même mail (n’oubliez pas le bouton reply-all,qui risque de révéler vos autres destinataires, donc faites un email par destinataire)
– oublier de mettre son CV en pièce jointe (c’est super con, mais ça fait pas sérieux et puis devoir renvoyer un mail du genre “Oups j’ai oublié la pièce jointe”, ça la fout super mal)
– oublier de mentionner des moyens alternatifs de contact (certaines personnes préfèrent le contact direct, donc fournissez leur au moins un numéro de téléphone…)