Archive pour May 2008

Gestion de projet pour petites structures

Publié le 30 May 2008, par Babozor

jlah2623.jpg
[me demandez pas pourquoi j’ai choisi cette photo, j’la trouvais juste old-school et avec un barbu…]

Je rebondis suite à l’article fort intéressant de MrBoo sur la gestion de projet pour les très petites structures (1 à 3 personnes) qui est fort intéressant.

Il zappe tous les outils et étapes traditionnelles de la gestion de projet typique, pour plusieurs raisons:
1. il sait où il va (du point de vue fonctionnel et technique)
2. équipe très resserrée (pas ou peu de problème d’organisation)
3. équipe performante (pas besoin de les suivre à la culotte comme dans les grosses structures)

Les besoins?
Il n’empêche que je pense que même pour une toute petite équipe, un peu de formalisme ne nuit pas, tout l’art résidant dans le bon équilibre entre formalisme et lourdeur/temps passé.
Ces outils ne sont pas indispensables (MrBoo l’a montré puisqu’il réussit très bien sans) mais peuvent aider:
– un gestionnaire de version (type CVS ou SubVersion): à mettre en place dès qu’on est plus d’un à travailler sur un projet, sinon gros risque de catapultage de code (en plus pour des mises en ligne rapides c’est juste le bonheur)
– un gestionnaire de projet ultra simple (type BaseCamp, ActiveCollab, etc…): pour se fixer des objectifs, deadline, avoir un endroit commun pour se partager information et documents (même si skype et les emails marchent, c’est toujours bon de garder une trace)
– un bugTracker (type Mantis): pour traquer et niquer tous ces vilains bugs qui nous pourrissent la vie et surtout ne pas en oublier (ça permet aussi de répartir la charge de travail suivant la nature des bugs)

Quelles solutions trouver?
Comme d’habitude, quinze personnes, quinze solutions différentes… certains s’en sortent très bien juste avec un papier et un crayon, d’autres plus technophiles préféreront des outils spécifiques, certains utiliserons des outils bureautiques qu’ils maîtrisent… pas de recette miracle.
Le but n’est pas ici de trouver la solution ultime, mais celle qui ne peut pas être mise en défaut et qui coûte le moins cher (en temps et en investissement).
Par exemple, vous pouvez installer une version d’ActiveCollab (la version qui était encore en OpenSource) avec le risque de devoir passer quelques heures de configuration/debuggage ou alors choisir de payer un service comme BaseCamp, estimant que cela vous fera gagner du temps.

Personnellement j’opterais pour Trac (gratuit bien qu’un peu chiant à installer, pour le versionning et bugTracking) et BaseCamp (à partir de 24$ par mois d’une simplicité et d’une efficacité impressionnante)

Et vous ce serais quoi vos outils privilégiés pour une équipe ultra compacte?

Urgent: développeur maîtrisant UTF8 pour CrunchboardFrance…

Publié le 30 May 2008, par Babozor

crunchboard_utf8.jpg

Ok, on fait les blagues qu’on peut, mais Crunchboard France est un bon site, avec certes peu d’annonces mais la plupart de qualité et assez ciblés. C’est dommage quand même de ne pas vérifier le rendu de ses annonces (à vu de pif des caractères ISO dans une base UTF-8) ça gâche un peu le sérieux du truc.

Et vous c’est quoi vos sites de prédilection pour trouver du boulot?

[Edit: je suis super mauvaise langue… ça vient tout juste d’être corrigé et du coup ma blague tombe complètement à plat!]

Boss et Pote ?!?

Publié le 30 May 2008, par Babozor

the_office_us_1.jpg

Voilà une question intéressante ou du moins qui pose certains problèmes:
“Peut-on considérer son supérieur (ou patron) comme un pote?”

Bien évidemment je vous entends vous soulever d’un seul homme en criant bien fort NON! (sur le principe de ‘je ne sympathise avec l’ennemi’ ou de ‘don’t bite the hand that feeds you’) mais la question est plus compliquée que cela…
Je suis d’accord qu’à priori non, puisque votre supérieur hiérarchique ou votre patron n’est pas là pour être votre ami, mais pour vous manager, c’est lui qui signe votre chèque de fin de mois et une certaine forme d’amitié ou de camaraderie trop poussée pourrait poser certains problèmes (aussi bien pour vous que pour vous).
Vivre en bonne intelligence et travailler dans une ambiance sympathique n’est jamais une mauvaise chose au contraire, mais vous vous exposer au risque ultime… celui de considérer votre boss comme un pote (plus ou moins) et donc de faire certaines entorses à certaines de vos règles de base (comme de ne pas faire des horaires inconsidérés ou de travailler pendant le week end, etc…)

C’est une limite très floue entre la bonne entente, la camaraderie et le franc copinage.
Certains managers usent et abusent de la familiarité et utilisent les sentiments de sympathie pour souvent exploiter certaines personnes. Je suis d’accord aussi que certains employés pourraient tirer parti aussi de cette situation (mais j’ai rarement vu le cas dans mes années d’expérience).

Bref, dans un cas comme dans l’autre c’est un très mauvais plan, rappelez vous toujours que c’est un travail, que l’on paye pour ça. Une bonne entente ok, mais rien de plus, sinon situation glissante et dangereuse.

Et vous vous avez déjà eut des expériences similaires?

A part l’expérience findawine (je ne qualifierais pas mes anciens boss de potes mais à l’époque pas loin ouais…, j’ai fait plus que ma part et beaucoup trop investi dans cette aventure), c’est souvent en agence où une des technique de management est d’essayer le plus possible de se rapprocher de son équipe pour tenter justement de rentrer dans une technique sentimentaliste où vous restez tard non pour boucler un projet, mais pour aider votre chef de projet tellement sympa avec vous…

Fuzz Off (pour de vrai) !

Publié le 30 May 2008, par Babozor

fuzzoff.jpg

Et voilà, j’en avais parlé ici et il est arrivé… pour soutenir Eric et sa vilaine histoire avec Fuzz.
Bon, je préviens c’est du transfert pas de la sérigraphie (donc le tshirt ne passera pas au dryer et aura une moins longue durée de vie, mais ça c’est mon côté tshirt-psychopathe qui parle), mais le design est très très cool.

Toujours dispo ici.

Wired: Plus intelligent / Amazon…

Publié le 30 May 2008, par Babozor

wired_brain.jpg

Je cherche Wired comme un désespéré depuis maintenant des semaines… avant je l’achetais ponctuellement à la gare Montparnasse, mais difficilement: une fois sur deux pas arrivé ou déjà tout vendu. Et hier en allant au Altaide Dev Drink 5, je suis passé devant une librairie anglosaxone et je tombé devant une pile (réellement) de Wired… Oh joie, bonheur je sais donc où venir me ré-apporvisionner en lecture anglosaxonne geek! (mais là n’est pas le sujet…)

Dans le numéro de Wired de ce mois ci (avec Steve Carrel de The Office en couverture… btw si vous ne connaissez pas cette série… arf je me pisse dessus à chaque nouvel épisode) deux choses intéressantes: un article sur les moyens de faire travailler son cerveau, de l’entraîner et donc devenir plus intelligent (parfois avec des moyens bizarres j’admets).

wired_amazon.jpg

Autre article intéressant et de circonstance: sur Amazon et la sortie de ses services Web S3 et EC2, le pourquoi de ce virement de stratégie, etc… article passionnant et complètement dans l’actualité de l’Altaide Dev Drink.