TravailleursDuWeb se BLACK OUT contre HADOPI

Comment rendre votre développeur heureux…? Variez les plaisirs!

Publié le 20 August 2008, par Babozor dans la catégorie Développement, Gestion de projet

devkikoulol.jpg

Voilà plusieurs fois que je reçois par email des questions sur comment rendre son cher développeur plus heureux au travail et donc beaucoup plus productif (ben ouais c’est pas que pour la beauté de l’art… non plus)

Les conditions de base
Bien évidemment vous avez les conditions de travail standard qui sont très importantes: salaire, siège, une machine puissante, avantages divers et variés, etc… mais ce n’est pas tout.

Le bon dosage merdasses / challenges / trucs rigolos
Pour que votre développeur soit vraiment heureux, épanoui et chante le matin en arrivant au voulot, il vous faut lui proposer trois types de travaux et tenter un dosage savant:
- merdasses
Tous les trucs pas franchement rigolo pour les dev: de la maintenance, aller debugger un vieux truc développé y’a six mois, faire des exports de base, backuper les données, modifier une classe dev par un autre pas optimisée, des trucs de chimpanzés (répétitifs et relativement cons).
Bon c’est un travail qui doit être fait, mais c’est pas franchement l’extase, mais ça doit être fait.

- challenges
C’est tous les travaux qui vont demander des recherches, consulter des forums, des blogs, bouquiner, creuser, fouiner, se renseigner, demander des tests pour la mise en place, contourner un problème en trouvant une hyper feinte, etc…
Un problème casse-tête mais faisable, motivant pour le cerveau et pour l’égo du développeur

- trucs rigolos
Mixer plusieurs API, ou jouer avec une bibliothèque graphique, faire un truc cool, rapide et funky, jamais vraiment vu avant (ou en tout cas pas dans ce contexte)…
Juste du fun pour les dev…

Votre but va donc être de mixer dans divers proportions ces trois thèmes, en sachant qu’en général les merdasses représentent 90% du travail réel d’un développeur. Vous allez donc devoir faire un club-snadwich de merdasses entouré de bouts de projets rigolos ou de tranches de challenges.
Le but, arriver à placer des demi-journées ou journées de travail cool et plaisant ou motivants, qui feront passer les merdasses pour des transitions entre les moments sympa.

J’avoue c’est super dur, mais tentez ça et vous verrez vos dev vous le rendrons bien… (d’ailleurs je pense que ça s’applique à tous les autres corps de métiers du web: graphistes, intégrateurs, flasheurs, etc… sauf les chefs de projets évidemment :) )



Laissez un commentaire