TravailleursDuWeb se BLACK OUT contre HADOPI

Maladie & promiscuité: les problèmes de logement des Travailleurs du web Parisien…

Publié le 2 September 2008, par Babozor dans la catégorie Discussion

manchot07_HD.jpg

Durant le week end, c’était maladie à tous les étages… un virus ou un gastro (on sais pas trop, au choix) et à 3 dans un peu moins de 30 m2, difficile de se cacher pour tenter d’échapper au vilain virus.

Ouais, 10m2 par personne c’est pas la super joie et je penses que malheureusement c’est un problème relativement répandu parmi les Travailleurs du web parisien, avec pour nous (en tout cas) une situation kafkaïenne.

Entre le marteau et l’enclume
Pour résumer, on est trop riche pour pouvoir profiter d’un logement social et trop pauvre (ou pas assez de garanties) pour avoir plus de 30m2 dans le privé…
Les prix pour 45m2 / trois pièces à Paris intra-muros, dans un quartier pas trop craignos (avec une fille de 3 ans, les cages d’escalier spécial picouse on préfère éviter) coûte entre 1200 et 1400 euros. A un poil près on gagne 3 fois le montant du loyer, mais ça ne semble pas suffire.
On a déposé pas mal de dossier il y a quelques mois, fait pleins de visites, mais ça ne semble pas passer (peut être ma dégaine d’ours leur fait peur, je sais pas)

Banlieue?
Une des solutions serait de partir en proche (voir lointaine) banlieue et de pouvoir ainsi bénéficier de quelques mètre carrés de plus… mais comptez quelques heures de transport en commun par jour, voir l’achat obligatoire d’une voiture (sinon c’est vraiment la galère) et juste une mort sociale programmée.
J’ai vécu 18 ans avec mes parents en banlieue et je sais ce que cela signifie: cela n’est ni plus ni moins qu’une mort sociale… tout est loin, isolé de tout ce qui se passe à Paris, à partir de 19h30 plus aucune vie dans les rues (je suis désolé pour les banlieusards mais c’est la triste vérité).
Donc non, je n’ai pas trop envie de partir de Paris…

Quelle solution?
Pour l’instant pas trop de solution, on attends un peu, peut être avec le futur métier de madame, qu’un deuxième salaire débloque la situation pour tenter de bouger dans un appartement un poil plus grand. On a complètement abandonné l’idée du HLM, malgré une pression insistante sur la mairie du 14ème, pas grand chose à faire ou pas les connaissances/appuis nécessaires…
Je ne désespère pas d’ici quelques années de pouvoir migrer à la campagne, mais pour l’instant ma femme reste trop citadine pure jus…

Et vous, c’est quoi vos problèmes de logement?
Quel est le ratio salaire/coût de votre logement?



Laissez un commentaire