TravailleursDuWeb se BLACK OUT contre HADOPI

Blog – Bloguer – Blogger??? Quelle orthographe?

Publié le 8 October 2008, par Babozor dans la catégorie Divers

la_presidente.jpg

Une question idiote, que je me pose depuis maintenant quelques mois: quelle orthographe pour blog(ue) / blog(g-u)er / blog(g-u)eur ?

Perso, aucune idée… suivant mon mood l’orthographe à tendance à bouger
Si vous avez des suggestions ou des pistes (en attendant que les vieux de l’académies nous pondent un équivalent débile du genre browser=fureteur)

Trouvé sur wikipedia:

Franciser l’anglicisme

La francophonie tergiverse sur la souveraineté (et l’orthographe) du mot blog, bien qu’il soit pour l’instant le plus couramment utilisé dans les faits. L’utilisation de la graphie anglaise blog, tel qu’il figure dans les éditions 2006 des dictionnaires Le Petit Larousse et Le Robert, évite l’homographie entre un blog et je blogue.

D’autres équivalents sont détaillés dans ce paragraphe. Le processus d’adoption d’un néologisme s’est déjà vu à de nombreuses reprises dans le milieu informatique, par exemple pour les mots hardware et software dont on a tiré les mots équivalents matériel et logiciel et pour lesquels avaient été proposés des équivalents comme quincaille et mentaille.

L’Office québécois de la langue française (OQLF) soutient la forme francisée blogue[5]. Cette lexicalisation permet en effet de créer les dérivations bloguer, blogueur, bloguesque, etc., d’éviter la confusion bloggeur, blogger et semble être adoptée progressivement par toutes les communautés[6].

En France, la Commission générale de terminologie et de néologie a choisi le mot bloc-notes[7], ce qui rend son utilisation obligatoire pour les administrations et services de l’État français. Ce mot entre en conflit avec la traduction des mots notepad et notebook déjà utilisés par ailleurs en informatique. De plus, il n’autorise pas de dérivés évidents comme blogosphère. Cependant, il est sémantiquement équivalent à blog.

Par ailleurs, d’autres traductions ont émergé çà et là au sein de communautés de blogueurs, sans connaître pour l’instant un grand succès :

  • cybercarnet, carnet Web (surtout au Québec) ;
  • journal Web, webjournal ou joueb, qui ne distinguent pas le journaliste du blogueur, à tort selon la majorité des blogueurs.
  • journal extime n’est pas issue du web mais empruntée à l’écrivain Michel Tournier. Elle décrit étymologiquement un journal intime public, mais ne rend pas compte de la diversité de la blogopshère.

Quelques juristes blogueurs ont proposé bloig (mélange des mots “blog” et “loi”) comme traduction de l’anglais blawg (formé sur les mots “blog” et “law”, ce dernier signifiant “loi”). La sonorité étant changée par le composé de ce nouveau mot, cybercarnet juridique et blogue juridique sont proposés par l’OQLF.

Ca le laisse quand même un poil dubitatif… vous en pensez quoi?



Laissez un commentaire