TravailleursDuWeb se BLACK OUT contre HADOPI

Les professionnels du web en décalage avec leur cible??

Publié le 27 October 2008, par Babozor dans la catégorie Divers

cible.jpg

Voilà une réflexion que j’ai depuis maintenant quelques mois et ce week end, petit tour chez mes parents à la campagne (pour dropper mademoiselle pour les vacances) et donc piqure de rappel: Quel est le décalage qui existe entre les professionnels du web et leur cible, c’est à dire les gens qui utilisent les sites et les services tous les jours?

Je m’explique un peu:
Et pour cela je vais prendre quelques exemples assez précis… (des exemples proches de moi en général c’est beaucoup plus simple de traiter des problèmes que l’on connaît et côtoies tous les jours ou presque)

1. Vitesse du réseau: grande inégalité sur le terrain
Mes parents habitent dans un petit village (Mousseau) à un peu moins d’une dizaine de kilomètres d’une ville moyenne (La Roche Posay, un centre termal… connu pour ses fameuses crèmes super chères) et bénéficient (enfin!) depuis quelques mois d’une ligne ADSL 1Mo. Navigation et récupérage des emails relativement facile, mais pour les gros besoins oubliez tout de suite… j’ai testé Miro et les Torrents et j’ai tout de suite oublié… juste impossible (taux moyen de téléchargement en dessous de 70 ko/s).
Cela veut aussi dire que beaucoup d’autres services comme Youtube, Dailymotion ou encore Last.fm ou Deezer, grand consommateurs de bande passantes leur sont difficile d’accès, lents… et quasiment juste inutilisables.
Et encore ils ne sont pas les plus mal lotis, mais pour eux tout une part du web est peu ou pas accessible (du fait de la bande passante de leur ligne).

2. Méconnaissance profonde et/ou mauvaise éducation numérique?
C’est valable pour 99% de la population… nous nous comportons comme si tout le monde connaissait et utilisais firefox, twittait, etc… ou simplement se tenaient au courant des différentes avancées technologiques, ce qui est loin d’être le cas, même des services relativement simple, comme comment changer un mot de passe, qui pour nous, professionnels nous paraissent triviaux (on est en moyenne abonnés à des dizaines de services avec login et mot de passe) ne le sont pas pour beaucoup.
Pour citer l’exemple d’IE… beaucoup restent sur ce navigateur par méconnaissance, ou simplement pour ne pas changer leurs habitudes (genre “han mais nan ça va tout me casser mes favoris…” combien de fois j’ai entendu ça!). Quand on explique et démontre que de passer par un navigateur respectueux des standard du web (comme FF, Opera ou même Safari) leur simplifie en fait la vie, les gens peuvent changer, mais cela demande beaucoup de travail d’éducation et de persuasion… et surtout cela demande d’être curieux par rapport au média (et de creuser un peu), ce que la grande majorité des gens ne font pas (par manque d’envie, de connaissance ou de temps).

3. Service peu ou pas adaptés
Pour certains services que je qualifierais de mainstream (ou commun, je ne sais pas bien comment exprimer cette idée en bon français), l’interface est particulièrement pas adapté pour des personnes normales et non professionnels et cela à tendance à rebuter les utilisateurs. Exemple: mon père a essayé de prendre des billets de train sur le site de la SNCF, et après quelques tentatives, l’exaspération de ne pouvoir trouver un billet valable a eut raison de son courage (et il est allé l’acheter à un guichet). Les symptômes? Impossible de reconnaitre une ville pourtant connue et reconnue (Chatellerault), et ensuite interface rebutante et surtout disponibilités et prix des billets variables dans le temps (un coup sur deux un train n’aparait pas, ensuite avec un prix supérieur, puis inférieur…).
Bref, système instable, interface pas claire… une honte pour un service utilisé par autant de personne et avec l’impression cuisante que personne ne semble prendre en compte l’intérêt de l’internaute de base…

Comment faire donc pour tenter de réduire ce décalage entre les vrais utilisateurs et les gens qui leur fournissent sites et services web?



Laissez un commentaire