TravailleursDuWeb se BLACK OUT contre HADOPI

Syndrôme post release: le baby-blues du développeur

Publié le 28 January 2009, par Babozor dans la catégorie Développement, Gestion de projet

accouchement3_1963.jpg

C’est dans l’ordre des choses et cette fois ci encore je n’ai pas faillit à la règle… Busineo est en ligne, la pression est doucement retombée et me voilà malade depuis hier… sorte de baby-blues du développeur. Voici donc symptômes et solutions (pour éviter un release-blues prolongé)

On tiens sur la pression…
Seul (ou presque en comptant Kadiatou ma super apprentie-stagiaire) à développer une application web pendant un peu plus de 6 mois ça use… pas mal de pression pour que la solution soit en ligne le plus vite possible, le mieux possible, etc…
Une petite structure c’est super (en tout cas je penses réellement que ça me correspond) mais on est obligé de réellement prendre ses responsabilités, aucun prestataire ou collègue sur qui rejeter la faute, si cela ne marche pas, il faut que ça avance, que ça marche.
C’est un peu un système en marche forcée… on tient, on passes soirées et week end sur le projet (parcequ’on le veut bien et qu’on est passionné), on tombe un pu malade, mais on peut juste pas s’arrêter, donc on continue.
Et puis vient la release, la sortie enfin de l’application, même si elle n’est pas parfaite et reste largement améliorable, on a fait la première partie du travail, le plus dur: lever de terre une application.

Malade
Passé quelques jours/semaines où on ne réalises pas vraiment ce qui se passes, on débugge pas mal, on passes son temps à réparer des trucs à droite à gauche, et là arrive la fourberie ultime: le corps nous mets en demeure de nous arrêter (on tombe malade, pour moi sous la forme d’une gastro fulgurante dont je vous épargnerais ici les détails gores).
Pas trop de solution: se reposer, dormir, se recharger pendant un ou deux jours… s’écouter un peu, redescendre… pour pouvoir encore mieux attaquer ce qui viens après.

Comment bien redémarrer / rebondir
Etre malade ou prendre quelques jours de repos après une grosse release c’est normal. Beaucoup de travail, de pression, il faut se reposer. Le piège par contre est de trop se reposer, de ne pas savoir rebondir et de rester dans une espèce de latence post release qui pourrait lui être mortelle.
Le but est donc de décompresser un peu (péter un bon coup) et re-démarrer avec des objectifs clairs, ne pas laisser s’installer un flou dans la direction que l’appli ou l’équipe doit prendre.

Bon ben c’est bien joli tout ça, mais moi je dois aller me recoucher, soigner ma gastro et ensuite on repart à fond les ballons
Et vous, déjà vécu le syndrôme poste-release?



Laissez un commentaire