TravailleursDuWeb se BLACK OUT contre HADOPI

La grève?

Publié le 16 February 2009, par Babozor dans la catégorie Emploi

greve.jpg

[Bon j’entends d’ici les néo-capitalistes aux dents longues crier et faire caca sur leurs claviers… ici c’est TravailleursDuWeb, pas CapitalistesDuWeb, nan mais…]
C’est vrai je n’en ai pas parlé (et ça date de quelques semaines, je reconnais)… mais parceque je trouves le climat autour de la dernière grève relativement malsain (je m’explique)

Les anti-grèves: pro-sarkosistes et arrivistes maladifs?
Cette photo a été prise le jour de la grève, en allant au métro (qui bizarrement était étrangement vide) avec des affiches collées à la barbare un peu partout et résume bien le message des anti-grévistes: laissez moi tranquille. Il est vrai qu’on a tous dû avoir à subir (et je compatis avec les banlieusards lointains) une journée de grève dure particulièrement problématique pour aller ou rentrer du travail. Mais je dirais que certains qui prennent régulièrement certaines lignes (le Rer A ou la ligne 13 du métro) doivent subir beaucoup plus de désagréments sans pour autant avoir un seul mouvement de grève (juste trop de monde et vétusté des installations, qui induisent pannes et incidents voyageurs). Certes c’est parfois pas rigolo, mais je trouves la démarche politisée, violente et disproportionnée par rapport à la gêne réelle.

Le droit à la grêve, un droit qui se doit d’être respecté
Ce qui me dérange le plus c’est qu’on puisse remettre en cause le droit de grève, acquis par nos aînés de haute lutte (ouais ça sonne un peu coco-trotskiste mais c’est la réalité, des gens sont morts pour qu’on ai le droit de faire la grève… on devrait au moins respecter ça) et qui reste le moyen ultime quand les négociations ont échoué de faire sentir au pouvoir le malaise.

Une situation sociale et économique tendue
Et le malaise est bien là: des gens licenciés un peu partout, des gens qui voient leur niveau de vie baisser à vue d’oeil (avec paradoxalement des bonus pour certains dirigeants ou hauts responsables d’entreprises distribués records, même en temps de “crise”)… des gens qui ont peur pour leur avenir et aucun signe du gouvernement ou des institutions qui pourraient les apaiser…

Que nous reste-t-il pour nous faire entendre?
Le contexte est d’autant plus tendu, qu’aujourd’hui la situation est bloquée: le gouvernement a le soutien des deux chambres (députés et sénateurs) avec une majorité absolue et la possibilité de faire passer plus ou moins tout et n’importe quoi, et quasiment aucun moyen pour les citoyens de se faire entendre… la grève et les manifestations restent donc la dernière chose qui reste aux gens pour se faire entendre, montrer leur mécontentement.

Donc non, je ne suis pas pour la suppression du droit de grève, je ne suis pas non plus pour le service minimum qui empiète à mon avis sur le droit de grève (et dommage pour quelques inconvénients passagers, c’est pas grave) puisque c’est quasiment la dernière forme d’expression de notre désaccord qu’il nous reste. Personnellement je ne fais pas grève (je ne vois pas pourquoi, à moins qu’on m’enlève le droit de shooter LaGrotteDuBarbu chez Busineo) mais je soutiens globalement ces mouvements et ces contre-pouvoirs (même si je n’approuves pas toutes les revendications) qui sont sains dans une démocratie… la notre ressemble de plus en plus à une monarchie législative (et je penses dangereux l’utilisation de la justice pour mater les rébellions sociales et syndicales).

Et vous, vous en pensez quoi de la grève, et pour quelles causes seriez vous prêt à arrêter le travail et aller battre le pavé?

Ah tiens si je sais pourquoi je serais prête à manifester: la loi stupide Hadopi et toutes les atteintes à nos libertés sur le web (mono-manif en vue donc)



Laissez un commentaire