Archive pour March 2009

MotionSponsor: financement de film CrowdSourcé…

Publié le 30 March 2009, par Babozor

TechcrunchFr en a parlé il y a peu et je trouve l’expérience intéressante… MotionSponsor propose aux internautes de devenir pseudo-producteurs de films et d’aider à la production de films (des films déjà financés en partie et qui manquent une part de financement).

sponsor2.jpg

L’idée est plaisante et certains projets similaires existent déjà… le concept est intéressant, qui permet aux fans de collaborer réellement au financement d’un projet qui leur plaît, qui leur tiens à coeur.
Cela représente pour moi une bonne alternative à un système fermé type Hadopi ou licence globale (qui pourrait très bien faire l’objet d’un autre article)

sponsor1.jpg

Ce que j’aime / trouve intéressant
- le choix des films des films de genres, ou appelés aussi Séries B (pour Business) qui parlent particulièrement aux fans du genre (en gros la cible est clair: les mecs qui lisent plus ou moins MadMovies)
- l’idée déjà appliquée avec plus ou moins de succès pour d’autres domaines, le fait de pouvoir donner un coup de pouce direct à certaines productions est tentant… le faire via le web est une très bonne idée
- pouvoir financer et encourager des films qui ont l’air cool parcequ’on est pas que des vilains pirates qui veulent à tout près mettre l’industrie du film et du disque sur la paille, on veut participer, donc donner nous les moyens de participer et on le fera avec plaisir

sponsor3.jpg

Un pas dans la bonne direction, mais…
- n’utilise pas le côté viral du web vidéos propriétaires, aucune possibilité de se déclarer comme producteur sur les différents réseaux sociaux, envoyer le bidule à ses amis, twitter, etc… rien de tout ça pour faire passer le mot et c’est dommage (une perte de potentiel hallucinante)
- toujours dans le vieux business-model certes on participes au financement, mais un principe de re-distribution des recettes éventuelles qui datent de la guerre de 14-18, un peu obligé mais je suis sûr qu’il devrait y avoir plus simple, si j’ai mis des thunes dans la prod c’est pas pour devenir riche, mais pour aider ou soutenir un projet que j’aime ou qui me plaît pas pour son “potentiel” capitaliste.
- l’accès VIP? WTF??… on y a droit que si le financement est atteint, y’a quoi dans l’accès VIP on sait pas trop…
- peu d’informations c’est là où c’est le plus dommage, où le site peine à impliquer les visiteurs ou contributeurs… peu de contenu: une vidéo, quelques photos, un petit texte. Moi qui ai mis des thunes dans le projet (même de façon aussi modeste que 50 euros) je voudrais des vidéos du tournage, de la prod, des textes, des interviews, etc… une connexion entre les fan-producteurs et l’équipe.

Il n’empêche je trouves l’idée intéressante et j’y suis allé de ma petite participation pour soutenir le concept et un des films qui m’a l’air couillu (forcément quand on me parle de morts-vivants moi je kiffes!)
Je trouves pourtant qu’il manque une partie communautaire importante qui apporterais le ciment qu’il manque entre les projets et les contributeurs… donnez plus d’infos, un vrai pont entre la prod et les internautes et je penses que le système peut être valable (certes je penses pas que crowd sourcer son financerment atteindra des millions, d’ici quelques années pourquoi pas).

Et vous vous en pensez quoi?

Rigolo, Presse-citron parle d’un autre site du même genre: Touscoprod, avec des prod plus orientés “films français”

Vuze Devices: vos torrents sur iTunes-Xbox360-PS3

Publié le 30 March 2009, par Babozor

Petite nouveauté bien intéressante avec la nouvelle version de Vuze (ancien Azureus) sortie il y a quelques jours (et dont j’avais déjà parlé il y a peu): Devices

vuze_1.jpg

Devices c’est quoi?
C’est un service en béta qui vous permet d’encoder et transférer vos torrents vers un de vos gadget électronique disponible: iTunes (pour votre iPhone/iPod/appleTV), Xbox360 ou PS3 (il devrait y avoir plus de devices dispo d’ici peu je penses, hourra).
Vous glissez votre téléchargement sur l’icône device, vous choisissez votre format (pour moi c’était iTunes/iPhone sur un exemple, le dernier épisode de Breaking Bad, un série qui déchire bien…) et Vuze vous le convertit et vous le copie.

vuze_2.jpg

Et alors? c’est bien?
La conversion est un poil longue suivant le format et la durée de la vidéo téléchargée… pour moi une vingtaine de minutes pour un épisode de 40.
Ensuite la vidéo est dispo sur iTunes et j’ai ou la transférer direct sur mon iPhone, donc sans problème… bon l’iPhone c’est nul pour regarder des films ou des séries, mais si vous avez un bon set-up à la maison avec écran gigantesque et Xbox ou PS3 le système peut être très sympa.

vuze_3.jpg

Ce que j’en penses?
Certes c’est pas légal, mais c’est typiquement le genre de chose que j’aimerais voir dans un futur système légal, je télécharges mon truc et ensuite je le mets sur le device que je veux sans contrainte…

Et vous vous en pensez quoi?

Trouver son poste / positionnement? Pas évident…

Publié le 30 March 2009, par Babozor

bullseye.jpg

En ce moment, je suis en pleine réflexion… les choses ne sont pas encore sûres, mais je risques de devoir trouver un travail sous peu et comme pour tout, je vais devoir “me vendre” même si je n’aime pas cette expression elle reflète bien la réalité.
Que ce soit en CDI ou en freelance, vous ne signez pas qu’une capacité ou une technologie que je maîtrise plus ou moins, mais un tout: moi.

Toute la difficulté réside dans la capacité à prendre un tout petit peu de recul, voir les personnes qui seraient intéressées et essayer de savoir quoi leur vendre, ce qui paraît un peu schizophrène (attendez un peu et vous comprendrez)

Babozor – l’homme orchestre technique
Cela a été mon rôle ces derniers mois (avec plutôt du succès je dois le dire) chez Busineo, en gros je prends en charge la partie technique global d’un projet et je me débrouilles pour que ça marche. Vous avez une idée, un projet, n’avez aucune idée comment le réaliser, pas de problème, je suis là pour creuser le sujet, mettre en place l’équipe et la plateforme de développement… éventuellement assurer une grande part du développement.
Ce positionnement en général est celui qui convient aux petites entreprises / strat-up du type de Busineo, ils ont besoin d’être guidés et accompagnés du côté technique, avoir quelqu’un d’expérience qui sait éviter les gros piège et surtout quelqu’un de productif pour que la travail soit fait.

Babozor – expérience / dynamisme / encadrement
Cela fait plus de 10 ans que je travailles dans le web, plus de 10 ans aussi que je suis dans le développement, j’ai fait pas mal de structures assez différentes (de la grosse web-agency à la micro structure) donc j’ai de l’expérience aussi bien au niveau technique, qu’en gestion de projet, qu’en gestion des relations humaines parfois compliquées. Toute cette expérience peut être mis à profit pour en faire profiter une équipe de développeurs, tenter d’améliorer la productivité, arrondir les angles avec les autres équipes, leurs faire profiter de mon expérience, etc…
Ce positionnement est destiné à des entreprises moyennes / grosses qui ont un pôle développement plus important et cherchent un Senior Lead Developper pour encadrer les troupes. Je dois avouer que c’est une partie du métier que j’adore, mais qui demande un peu de temps et de latitude, chose que je n’ai jamais pu avoir dans mes expériences précédentes en agence ou dans des équipes conséquentes.

Babozor – exibo-web / sympa / geek
C’est ma dernière facette, avec un outing récent via LaGrotteDuBarbu, je suis un peu exhibitionniste du web je l’avoues, j’ai pas peur de faire des trucs débiles ou con, de montrer ma vilaine tronche, de me mettre en avant pour des trucs auxquels je crois… j’adores aussi expérimenter, me planter…
Aucune idée de ce que je pourrais vendre (à part mes super patchs ultra Collectors LaGrotteDuBarbu évidemment) dans ce profil, jouer les créas psychopathes en agence pas trop mon truc… mais ça fait partie de personnage

Donc voilà mes deux facettes et demi… deux positionnements pour deux types de structures.

Recherche le dernier sponsor pour le TDWCamp

Publié le 30 March 2009, par Babozor

Sponsor-me_Dog.jpg

La date approche doucement (je rappelle le samedi 25 avril 2009 pour ceux qui auraient oublié), avec un peu plus de 50 personnes déjà inscrites… quatre sponsors…
et il nous manque un ultime sponsor pour pouvoir boucler notre budget du TDWCamp.

On recherche donc un dernier sponsor pour un montant de 400 euros (ou deux sponsors à 200 ou … enfin vous avez compris)

Donc si vous voulez sponsoriser un événement exceptionnel, la première rencontre des TravailleursDuWeb, participer à des discussions passionnantes, mettre en avant votre entreprise lors de cet événement, n’hésitez plus et envoyez moi un email (travailleursduweb@gmail.com ou babozor@gmail.com)

Pour info le logo sera présent sur tous les supports: thirts, flyers, wiki, site, etc…

Sauter le pas? Freelance… pourquoi… pourquoi pas?

Publié le 27 March 2009, par Babozor

Leap-Year-flying-leap-of-faith.jpg

Voilà, maintenant c’est clair, je dois dans le mois et demi qui vient trouver un travail (encore que ça reste à confirmer, mais je pars dans la pire hypothèse on sait jamais)… quel travail et sous quelle forme, la question reste entière. Une des pistes envisagée est le passage en tant qu’indépendant.

Passage par envie et non par obligation
J’ai toujours eut la volonté de repasser en freelance un jour ou l’autre (j’ai été freelance pendant un an en 2000) mais pour ça je m’étais fixé deux objectifs:
– avoir plus d’expérience, beaucoup plus, une dizaine d’années ou une expérience significative dans mon domaine (ce premier objectif est atteint je penses, même si je penses qu’il me reste un million de choses à apprendre)
– le faire dans de bonne conditions: en gros avoir des clients plus ou moins réguliers prêts à me suivre dans l’aventure ou un fond de roulement suffisant pour trouver suffisamment de clients pour vivre convenablement.
Aujourd’hui même si l’envie est là (plus que jamais d’ailleurs), j’ai la tenace impression que c’est pour éviter principalement de retourner dans une structure traditionnelle que ma réflexion à devenir freelance me pousse.
Explorons un peu ce qu’il y a derrière le terme “freelance”

Liberté
C’est une des principales caractéristique du freelance ou de l’indépendant, il acquit sa liberté, de travailler dans le domaine qu’il veut, avec les clients qu’il veut, liberté de choisir ses horaires, etc…
Pour certains c’est effrayant, pour d’autres jouissif, cela demande en tout cas un peu de structure et de motivation, personne pour vous tirer du lit le matin à part votre motivation.
Pour ma part je n’ai pas peur de ce mode de fonctionnement, j’ai déjà été freelance et j’ai su correctement faire la part entre le temps travaillé et le temps de loisir, dans mon travail aujourd’hui j’ai peu ou pas de supervision (à part le résultat) donc aucun problème pour me manager.

Fric
Là c’est un point délicat surtout pour le début, puisque à moins d’avoir des clients potentiels qui ont émis le souhait de vouloir travailler avec vous, vous allez devoir les trouver. Comptez aussi les charges, le reversement de la TVA, l’impôt sur les revenus… et la différence entre le chèque que vous avez encaissé et la somme que vous pouvez réellement percevoir est … épique (en gros le chiffre communément admis est que avant impôt sur le revenu 50% du CA HT pars en charges divers).
Dans ma situation actuelle, passage encore plus délicat puisque pas de matelas ou d’épargne et surtout un montant minimum à ramener à la maison tout les mois sous peine de se voir à la rue ou à crever de faim… c’est je dois le dire ce qui me retient aujourd’hui de passer freelance, ne pas avoir de perspective de CA et devoir tout de même ramener une somme conséquente à la maison.

Contraintes
Le passage en freelance c’est rigolo: liberté, chercher des clients, travailler un peu comme on veut, etc… mais c’est aussi certaines contraintes à prendre en compte.
1. Charges administratives. On l’oublies trop souvent mais qui dit freelance dit aussi paperasseries administratives, rien non plus de monstrueux mais il est clair qu’en France on aime bien les formulaires, les différentes caisses auxquelles on doit cotiser, etc. Donc c’est peut être pas grand chose, mais cela prend du temps
2. Comptabilité. Bon soyons clair, c’est pas mon truc… le mieux est d’avoir suffisamment de rentrées d’argent pour prendre un expert comptable de temps en temps pour qu’il clarifie un peu vos chiffres, sinon pas non plus impossible mais prend du temps.
3. Commercial. Ben ouais ça semble évident mais qui dit indépendant dit aussi devoir aller chercher du business, donc mailer, appeler, aller en rendez-vous, faire jouer son réseau de connaissance, etc. Pas une tâche qui me déplaît forcément, mais grande consommatrice de temps et pas toujours profitable.
4. Sociabilisation. Tous les travailleurs indépendants le savent, un des dangers de travailler en freelance c’est l’isolement. Travailler seul ou à la maison pendant des mois, sans trop de contacts peut devenir pesant. Perso je me fais pas de bile, j’arriverais toujours à trouver des prétextes pour aller à des trucs de geek à droite à gauche ou rencontrer des gens autour d’une bière.

En conclusion, projet encore à creuser… des avantages, des inconvénients… on verra