TravailleursDuWeb se BLACK OUT contre HADOPI

17 conseils pour choper un travail, même en temps de crise…

Publié le 20 March 2009, par Babozor dans la catégorie Recrutement, DRH, etc...

lacrise.jpg

Voilà une compilation de deux articles très intéressant, et de mon expérience… qui donnent 17 conseils qui devraient vous aider à choper votre futur travail, que vous soyez actuellement en recherche ou encore en poste.

1. Faire votre bilan
C’est peut être la première chose à faire avant de vous lancer dans le bain: étudier pourquoi vous vous êtes fait lourdé ou pourquoi vous voulez changer de job, quelles sont les circonstances, les opportunités pour votre métier, votre secteur, les choses que vous avez bien faits, celles qui auraient pu être améliorées, les points à mettre en avant, ceux (à tenter de) masquer, ceux sur lesquels vous allez devoir travailer.
C’est super important puisque tous les points suivants découleront de cette petite analyse, qui certes demande un peu de recule et d’introspection.

2. Un CV qui tue
Le CV c’est le point d’entrée, le premier élément qu’un recruteur ou un employeur potentiel va voir… c’est à partir de votre CV que le reste du processus de sélection va se dérouler, donc soignez votre CV. Apprenez à mettre en avant vos qualités et points forts, à rendre bénéfiques des expériences qui même paraissent négatives, les mots mais aussi la présentation sont super importants.
Pensez aux personnes qui reçoivent 100 CV pas jour, rendez le lisible… un résumé de vos activités en le parcourant en 20 secondes chrono, mais ne négligez pas les détails.
Essayez d’être honnête (dans la mesure du possible) et précis, peu importe le nombre de pages (la règle de la page recto-verso n’a plus court heureusement…)

3. un moral de winner
Les gens ne veulent pas engager des larves, mais des mecs (ou des meufs) motivés, qui ont la patate, des projets… donc mettez vous dans cet état d’esprit, fixez vous des buts clairs et précis (ça aide). Essayez de dégager une énergie, une envie d’aller de l’avant (je sais pas comment ça se matérialise, mais essayez)

4. Se maintenir informé
C’est un point extrêmement important surtout dans les métiers du Web qui bougent tout le temps, si vous êtes fan d’IE6 et ne savez pas ce que sont les standards du web, vous risquez d’avoir des problèmes même pour répondre à des questions standard du secteur. Tenez vous informé des news de votre secteur.

5. Couvrez tous les sites de recherche
Aujourd’hui il existe des dizaines de sites spécialisés: annonces, offres d’emplois, sites spécialisés dans le recrutement. Pour ne rien louper, visitez les tous, inscrivez-vous, balancez votre CV… c’est certes un peu long mais ça vaut le coup. L’annonce de votre prochain dream-job est peut être dans un des sites que vous avez négligé

6. Se construire des alertes pour être plus rapide et malins pour les offres d’emploi
Utilisez les fonctionnalités avancées des principaux sites de recherche d’emploi: créez vous des alertes emails, utilisez les flux RSS (quand ils existent), remixez les sous Yahoo Pipes, utilisez les alertes de recherche classique Google, etc… tentez d’être le premier sur la nouvelle annonce qui tue.

7. Rechercher plus précisément: éviter les termes vagues
Les termes informatiques ou communication sont trop vagues et risquent de vous donner des milliers de résultats pour au final des annonces qui ne vous correspondent pas. Les termes sont assez disparates pour un même métier (je suis développeur, chef de projet technique et CTO, je suis pourtant la même personne avec un seul job) donc n’hésitez pas à analyser ce que vous cherchez et à vous créer une liste de critère précis que vous allez chercher

8. Travailler son réseau (social ou pas)
Peut être un des outil les plus puissant pour trouver un job… tout d’abord les connaissances, vos collègues (aujourd’hui et les anciens), les gens rencontrés ici et là, peuvent connaître des gens qui cherchent des compétences qui vous correspondent. N’hésitez pas à demander, si vous ne demandez pas rien ne se fera.
Démultipliez ce pouvoir en utilisant les différents réseaux sociaux professionnels (Viadeo, Lindekin, etc…) ou pas (Facebook, Twitter, IM, etc…)
Même les gens avec qui vous avez de vagues relations peuvent vous aider ou vous filer un tuyau, donc n’hésitez pas à frapper à toutes les portes.

9. Construire sa marque personnelle
Pendant une recherche d’emploi vous avez besoin de visibilité… et rien de plus pratique qu’un vitrine comme un blog, ou encore un tumblr un endroit qui va vous permettre de vous démarquer et de construire votre réputation en ligne. Cultivez votre visibilité et votre différence cela ne vous rendra que plus attrayant pour un potentiel employeur (bon ok pas tous, j’avoues mais la plupart)

10. Opérationnel tout de suite
C’est très important, puisque dans notre contexte un employeur veut une personne capable, mais surtout capable de s’intégrer et d’être productif tout de suite. Vous devez mettre en avant certains points marqués plus haut: bon moral, informé, savoir où en est, mais surtout montrer qu’en deux minutes vous pouvez être dans le bain.

11. L’habit pour le moine
Là on touche un point sensible pour moi, je suis contre les codes vestimentaires, mais ils existent donc respectez les. Pas besoin de vous déguiser avec costard et cravate si vous êtes dans l’IT mais observez les codes vestimentaires du travail que vous allez chercher. Certaines entreprises et certains postes demandent des codes vestimentaires plus guindés, donc vous devrez vous y plier (ou changez de branche/travail).

12. Aller aux entrevues sans peur
Vous avez fait votre bilan, votre CV est en béton armé, vous êtes au jus de ce qui se passes dans votre profession, vos avez fait vos devoirs (des recherches sur l’entreprise et éventuellement la personne avec qui vous avez rendez-vous), vous savez ce que vous valez… vous êtes dans les conditions idéales, donc ne stressez pas, détentez vous… concentrez vous sur le contenu de l’entretient, la personne que vous avez en face de vous et non toutes les choses autour

13. Ne pratiquez pas la politique de la terre brûlée
Si vous quitter un job, la tentation est grande de régler quelques comptes en partant… de préférence abstenez-vous en. Le monde du travail est petit (celui du web l’est encore plus) et vous risquez fort un jour ou l’autre de retomber sur telle ou telle personne.

14. Trouver le bon prix / ne vous bardez pas
Il est très important même en temps de crise (particulièrement en temps de crise?) d’être sûr de votre potentiel, de vos atouts et donc de votre prix. Vous brader reviendrait à nier partiellement vos compétences et surtout vous mettrais dans de mauvaises dispositions (en ne vous faisant pas payer le prix que vous estimez valoir) avant même de commencer un travail.

15. Utiliser tous les moyens à disposition
Tous les moyens de communications sont bons pour contacter les entreprises: email, téléphone, lettre (oui vous savez ces machins avec des lettres écrits sur du papier)

16. Candidatures spontanées
Ciblez les entreprises pour lesquelles vous aimeriez travailler ou qui correspondent à votre profil et envoyez une candidature spontanée… beaucoup d’entreprises ne postent pas ou peu d’annonces préférant compter sur les relations, des cabinets ou des candidatures spontanées

17. Une VRAIE lettre de motivation
Pas besoin non plus d’écrire un roman, mais un texte personnalisé… et surtout qui explique pourquoi vous voulez vraiment travailler dans telle ou telle entreprise. Cette partie est bien souvent oubliée mais à un poids important dans la décision de sélectionner votre CV ou non, donc appliquez vous (du moins pour les entreprises pour lesquelles vous voulez vraiment travailler)

A voir:
7 conseils pour trouver un job en période de crise – Altaïde
Top 10 tools for landing a better job – LifeHacker

Et une vidéo de Jacques Froissant qui nous explique ses 7 conseils en 7 minutes (le maître Jedi du recrutement…)



Laissez un commentaire