Archive pour April 2009

l’ABC de mon navigateur

Publié le 30 April 2009, par Babozor

navigateur_alphabet.jpg

Voilà un jeu simple… tapez la première lettre dans la barre d’adresse de votre navigateur et voyez quel site apparaît
Suivant les cas: l’url la plus tapée, ou celle tapée ou accédée la dernière… rigolo
Ma liste: (et attention on ne triches pas, je vous surveilles)

A – analytics.google.com/ – le service d’analyse de traffic de google, rien de surprenant
B – busineo.com/ – là non plus rien de surprenant puisque ce site j’y vais tous les jours, c’est de la bombe…
C – coloriage.tv/ – ah là c’est ma fille qui squatte régulièrement mon laptop pour colorier Dora, Barbie et autres trucs pour gnômes…
D – dailymotion.com/ – des vidéos, normal
E – espritcomposite.com/ – un magasin pas loin de chez moi qui vend du matériel pour faire de moules, des trucs des ouf.
F – facebook.com/ – tout le monde connait, donc pas de commentaire
G – google.com/ – les recherches tout ça
H – hackaday.com/ – pour avoir pleins d’idées pour LaGrotteDuBarbu
I – ikeahacker.blogspot.com/ – une série de hacks sur des trucs pas cher de Ikea (cf LaGrotteDuBarbu)
J – jqlightsabers.co.uk/ – les sabres lasers c’est cool et en acheter c’est cher
K – karlpoker.com/ – Karl futur star du poker (je suis pas poker, mais c’est mon boss, donc…)
L – lagrottedubarbu.com/ – pas de commentaire
M – minurl.fr/ – le service de réduction de lien de l’ami Darklg
N – nin.com/ – le site de Nine Inch Nails
O – openbicycle.com/ – un site sur des vélos de ouf
P – phpnet.org/ – mon hébergeur
Q – quatuorprod.com/ – le site de mon pote fred
R – reader.google.com/ – mon outil de veille GoogleReader, simple et efficace
S – search.twitter.com/ – pour recherche des trucs sur twitter (qui bientôt grignotera de sérieuses part de marché à google c’est sûr)
T – travailleursduweb.com/ – bon vous connaissez, donc c’est pas du jeu, donc on prend le deuxième…
T bis – torrentz.com/ – un moteur de recherche/agrégateur de torrent
U – ustream.tv/ – pour balancer de la vidéo en live
V – vimeo.com/ – pour balancer de la vidéo pas en live mais en super qualité
W – webworkerdaily.com/ – le grand frère / cousin américain de TravailleursDuWeb, toujours une référence
X – xe.com/ – un truc de conversion, ouais je vais pas souvent sur des sites qui commencent par x
Y – youtube.com/ – tout le monde connaît, je vais pas en remettre une tartine…
Z – zengobi.com/ – la boite d’un soft que j’ai essayé, même remarque que pour le x

et vous? ça donne quoi?

Ultra séries…

Publié le 30 April 2009, par Babozor

Comme vous devez le savoir, je suis un psychopathe des flux RSS, presque 400 dans mon reader… mais pas seulement. Je suis aussi régulièrement et pour certains religieusement pas mal de série qui passent sur des chaînes télévisées principalement anglo-saxonnes et plus spécifiquement américaines.

Petite liste (alphabétique):

24_jack1.jpg
24 – Jack Bauer basbouze américaine sauve chaque saison les Etats-Unis en une journée, une heure par épisode… 24 épisodes par saison, série plutôt couillue, à multi-rebondissement, un peu réac sur les bords (toujours ces vilains terroristes)

ukeb6q03.jpg
American Chopper – les aventures d’une famille de constructeurs de grosses motos HD… voir des gros barbares monter des motos et se prendre la tête: rigolo

battlestargalactica.jpg
Battlestar Galactica la MEILLEUR série de SF jamais tournée. En gros les humains ont créé des robots qui se sont rebellés: les cylons. Certains sont si évolués qu’on ne peut pas les différencier des humains “normaux”, mais les cylons se rebellent et décident de décimer les humains. Certains arrivent à fuir et tentent de leur échapper et de trouver des réponses à toutes leurs questions. Un bon mix entre baston, cul, politique, émotions, des personnages ultra attachants, une série de ouf, malheureusement finie à la 4ème saison (cf Caprica pour la préquelle)

big_bang_theory_season_one.jpg
The Big Bang Theory Sans aucun doute la meilleure série axée geek/nerd. Deux potes (Leonard et Sheldon) partagent un appartement en face de la belle Penny (une pseudo actrice)… Les interactions entre ces geeks (accompagnés de Wolowitz et Raj) et les gens “normaux” sont hilarants, la première série qui traite des geek sans se moquer et avec de vrais références.

450breaking_bad_01.jpg
Breaking Bad Une série de Ouf, la première saison n’a fait que 7 épisodes (grève des scénaristes oblige) mais la deuxième saison viens tout juste de démarrer. En gros un prof de chimie bien comme il faut découvre qu’il a un cancer et un an à vivre… et pour gagner du fric pendant le temps qu’il lui reste à vivre il décide de se lancer dans la fabrication de drogue. Le clash de deux mondes, une série vraiment géniale.

mini-caprica_city.jpg
Caprica La préquelle de BattleStar Gallactica (le pilote vient juste de sortir), qui raconte la fabrication des premiers cylons… un seul épisode et déjà une supra tuerie.

castle.jpg
Castle Un écrivain de polar grand public se retrouve embarqué dans une histoire de meurtre et décide de suivre la fliquette qui a suivi son affaire comme inspiration pour un nouveau bouquin. Pas démentiel, mais bonne série pour se laver le cerveau après un dure journée de travail.

cupid-show.jpg
Cupid La série la plus cheezy de l’univers connu… en gros un mec se prend pour cupidon (ou alors c’est Cupidon on en sait rien en fait), qui a été puni, on lui a confisqué ses flèches, et il doit se débrouiller pour maquer 100 couples avant de pouvoir se rebarrer sur le mont Olympe. Bon c’est cheezy mais ça détend…

0000056132_20090406160422.jpg
Deadliest Warrior Le principe est simple: prenez deux guerriers mythiques, testez leurs différentes armes dans un environnement pseudo scinetifique et essayez de déterminer c’est qui la plus grosse brute. Quelques longueurs mais plutôt amusant, voir un apache et un gladiateur se marraver, ou encore un samurai et un viking se filer des coups de sabre/épée c’est rigolo. Le côté scientifique est plus que subjectif, et le côté super-simulateur informatique (un vieux tableau excell moisi) fait un peu rire, mais si on laisses son cerveau à l’entrée ça ira.

dexter_1.jpg
Dexter Série méga-ultime… en gros le héros est un vilain psychopathe qui a besoin de tuer, qui est analyste de splatch de sang pour la police de Miami et bute des vilains pour calmer son besoin de tuer. Qui est méchant, qui ne l’est pas… une série vraiment démentielle, scénario ultime, cast parfait, réalisation au poil. A voir absolument

dirtyjobs.jpg
Dirty Jobs Vous êtes invité par Mike Rowe à tester les métiers les plus cradingues de la terre: nettoyer les égouts de Los Angeles, couper les couilles des poulets, éleveur d’autruches, nettoyeur d’autoroutes (avec des animaux écrabouillés), recycleur de bouffe de casino, etc… des trucs qui puent, des trucs qui collent, des métiers par ragoutants… bon à voir après digestion, mais super intéressant

dollhouse.jpg
DollHouse Une espèce d’organisation secrète à trouver le moyen de reformater les cerveaux humains et de pouvoir inséminer des personnalités à ses “dolls” (ses poupées, les mecs et les meufs qui sont reprogrammés) pour assumer différentes personnalités (une blonde sans cervelle super bonasse, une commando psychopathe, une …). Evidemment c’est super vilain, et un flic du FBI va essayer d’y mettre son gros nez pour sauver toutes ces belles et fragiles dolls… une série du créateur de Buffy contre les vampires (firefly et de l’excellent micro Web Serie Dr Horrible Sing Along Blog)

EastBoundAndDown.jpg
EastBound And Down Les aventures d’une ex-star éphémère du baseball, un gros beauf dégueulasse, raciste, misogyne et débile qui tente de regagner sa gloire passée. Série délirante et ultra second degré… pleins aiment pas, moi j’aime bien

entourage.jpg
Entourage Un groupe de 4 potes tentent de faire leur trou à Hollywood, deux acteurs, un agent, un homme à tout faire, leurs aventures, leurs relations difficiles… et apparemment c’est du vécu. Série vraiment cool, qui se doit de se suivre depuis le début, produite par Mark Walberg (pleins d’apparitions de stars à droite à gauche et ça sens le vécu). Ca parait débile comme série, mais en fait pas du tout, c’est axé sur tout le business qui est autour d’hollywood, les agents chacals, les pseudo stars qui enchaînent les petits boulots, les mecs qui ont des doutes, les bâtards, les mecs correctes, etc. Vraiment cool comme série

fringe_haut23.jpg
Fringe Dernier né de JJ Adams (créateur de Alias et Lost), on suit une fliquette du FBI qui est recrutée pour suivre des histoires bizarres, qui sortent de l’ordinaire, accompagné d’un professeur foldingue sorti de l’asile (pour l’aider sur le côté scientifique). Pleins de phénomènes bizarres, des téléportations, des virus mutants, etc. Un espèce de sous X-files (avec beaucoup beaucoup moins de délires extra-terrestres) remis un peu au goût du jour.

ff_futurama3_630.jpg
Futurama Série animée qui est terminée, créée par Matt Groening (le créateur des simpson). Fry est un livreur de pizza débile qui c’est malencontreusement fait cryogénisé et se réveille 1000 ans plus tard dans un New York métamorphosé (mais pas tant que ça). Série mythique, surtout grâce aux différents personnages, principalement Bender un robot complètement débile, voleur, etc.

heroes_blog.jpg
Heroes Des gens qui découvrent des pouvoirs surnaturels et une fin du monde annoncé… la série évènement de l’année 2006. Depuis le soufflé est un peu retombé (notamment à cause de la grève des scénaristes de 2007, avec une saison 2 avec seulement deux épisodes). Un mec qui arrête le temps, un autre qui vole, une meuf qui se régénère, etc… sur fond de conspiration et jeu de pouvoir.

himym-how-i-met-your-mother-1261795_1024_768.jpg
How I Met Your Mother si vous cherchez une série drôle et attachante, ne bougez plus, vous avez trouvé. HIMYM est l’histoire de Ted, qui raconte à ses gamins comment il a rencontré leur mère. Donc l’histoire est centré autour de Ted mais aussi de ses amis: Marshall, Lily, Robin et surtout Barney Stinson. Donc les circonvolutions amoureuses de Ted pour trouver la mère de ses gamins. Série ultra culte (à 98% dû à Barney), si vous ne connaissez pas à regarder d’urgence

miami-ink.jpg
LA Ink / Miami Ink une pseudo reality-tv (c’est scénarisé à mort, les rencontres “impromptues” avec les personnes déjà avec un micro cravate on y croit à moitié, mais passons…) sur un shop de tatouage. Un peu répétitif mais rigolo.

lifeonmarscast.jpg
Life on Mars (US) un flic se fait percuter par une voiture et se retrouve dans les années 70, pourquoi, on en sait rien, mais il est toujours flic, et il espère pourvoir retourner dans son temps si il parvient à les élucider. Adaptation d’une série anglaise mortelle, pas mal mais un cran en dessous de la version anglaise, même avec la présence de Harvey keitel.

lost.jpg
Lost Série démentielle de JJ Abrahams… un avion se crash sur une île mystérieuse, après si vous ne l’avez pas vu ce serait un crime d’en dire, si ce n’est que la VF diffusée sur TF1 pue du cul… donc regardez le, mais en VO. Petit coup de mou durant la siason 3 et 4, mais la saison 5 (en cours aux US) est juste démentielle. Une dernière saison est prévue pour l’année prochaine.

moh2.jpg
Masters of Horror concept simple: on donne une histoire et des moyens à des réalisateurs prestigieux de films d’angoisse ou d’horreur, avec liberté totale, à eux de nous filer 24 minutes de ouf. Trois saisons… des épisodes avec des résultats différents, mais certains épisodes sont justes des monuments.

my_name_is_earl_title_screen.jpg
My name is Earl L’histoire de Earl, white trash débile qui a une prise de conscience et décide de tenter de réparer ses bêtises. Accompagné de supers boulets: son ex-femme, son frère, etc… qui ont une fâcheuse tendance à multiplier les problèmes. C’est plutôt drôle, parfois un peu lourd…

Mythbusters.jpg
MythBusters LA série si vous êtes un geek. Le principe: Adam et Jamie testent pour vous certains mythes urbains: l’eau protège-t-elle des balles, une pièce de monnaie jetée d’un gratte ciel peut elle tuer un passant, une tartine beurée heurte-t-elle le sol toujours du côté beurré, etc… mais comme les deux compères sont des spécialistes des effets spéciaux la plupart du temps ça se finit toujours avec un gros boum, le mythe est soit plausible, soit confirmé, soit busté… dans tous les cas ils essaient ensuite de recréer le résultat. Des épisodes d’antologie comme celui où ils tentent de découper un arbre avec une mitraillette, ou encore une chevrolet à réactions, un spécial james bond, etc. Sans aucun doute une série à regarder… moi je suis ultra über giga fan.

ParksAndRecreation-1-800x600.jpg
Parks and Recreation Par les créateurs de The Office. Les déboires d’un service de la mairie qui essaye de combler un trou béant et de le transformer en parc de jeu pour les gamins. Pas transcendant, mais des moments rigolos.

simpsons-family.jpg
Simpsons On ne les présentes plus… série animée qui a atteint sa 20ème saison (un record pour une série télévisée américaine) qui raconte les aventures de la famille Simpson. Si vous n’avez jamais vu, je ne vous parles plus, juste ultra culte!

southland_benmckenzie.jpg
SouthLand Série de flic réaliste dans les quartier sud de Los Angeles… un scénario assez classique, mais des personnages attachants le découpage est bien fait et l’histoire bien construite (même si on en est qu’au troisième épisode de la première saison)

sbw_characters.jpg
SpongeBob SquarePants Attention, là c’est du cultissime: Bob l’éponge… une série pour les gamins, mais le mec qui a inventé cette série devait avoir un truc pas frais, complètement déjantée avec son pote Patrick l’étoile de mer, Carlo le poulpe qui joue de la clarinette. Un grand classique pour moi et mademoiselle.

terminator-sarah-connor-chronicles3.jpg
Terminator – The sarah connor chronicles Tiré du film lancé par James Cameron et transformé en série… on suit la fin d’adolescence de John Connor (le mec qui est censé prendre la tête de la résistance et sauver la race humaine) et de sa maman. Des moments intéressants, des longueurs… un peu inégale et pas sur que la série y survive.

the_beast_haut.jpg
The Beast L’histoire d’un agent infiltré du FBI (joué par Patrick Swayze) qui prend sous son aile une jeune recrue… infiltration, tromperie, enquêtes franchement border, série plutôt sympa…

main.jpg
The IT Crowd Attention série culte, trois saisons de de six épisodes seulement, mais attention… série anglaise qui raconte la vie de trois personnages: Jen, Roy et Moss du service IT du grosse entreprise anglaise. Complètement louffoque, humour anglais à tous les étages. A voir absolument. Un portage de la série aux Etats-Unis est prévu, mais seul Moss est censé être du voyage, perso je m’attends au pire.

the_mentalist_haut.jpg
The Mentalist Un ancien magicien qui a eut maille à partir avec un psycopathe (Red John) décide de filer un coup de main au CBI (California Bureau of Investigation) pour attraper les vilains, mais en utilisant des techniques de persuasions… c’est un peu moins conventionnel (ça reste une série de keufs), ça change un peu, ça pète pas le cul mais c’est rigolo.

00765062-photo-l-equipe-de-la-version-americaine-de-the-office.jpg
The Office Série ultra culte, où on suit les aventures d’une branche paumée d’une société de vente de papier: Dunder Mifflin. On y croise le boss complètement à l’ouest, et ses employés en particulier Dwight Schrute (indescriptible, il faut le voir pour le croire), c’est juste hilarant, à voir absolument, un ramassis de bras-cassés, feignasses, de petits cons dans ce bureau et un boss complètement à l’ouest, l’anti-manager par excellence… une bonne rigolade en tout cas.

the_shield_s7_1.jpg
The Shield Un des précurseurs des séries de flics hyper-réalistes et super violentes. En gros Vic (le monsieur sans les cheveux) est un flic de la “Strike Team” une unité anti-gang de LosAngeles et utilise tous les moyens pour arrêter des méchants: torture, meurtre, brutalité, corruption. Une grosse claque quand c’est sorti en 2002. 7 saisons mythiques, malheureusement série arrêtée depuis.

sopranos2.jpg
The Sopranos Si vous devez choisir UNE série de gangsters c’est celle là que vous devez prendre. Pour résumer Tony Soprano est un chef de gang italien, mais avec un problème: il a des crises de paniques (c’est ça qui a donné l’idée pour le film Mafia Blues, une belle bouse d’ailleurs ce film). Il décide donc d’aller voir un psy et d’essayer de résoudre son problème, mais entre ses problèmes au “travail”, sa famille, ses problèmes de couple pas simple. La série oscille entre série de gangster classique (avec des passages violents), série romantique, sans jamais se câler quelque part. Acteurs mortels, scénario indestructible. 8 saisons… que je me re-regardes régulièrement

i-made-it-how-about-some-cr.jpg
The Ultimate Fighter Prenez 16 gars, faites les se combattre dans un octogone… avec au bout un contrat pour la célèbre UFC (Ultimate Fighter Championnship) pour plusieurs centaines de milliers de dollars… une série-réalité sur fond de mec qui se fracassent à coup de points… intéressant :)

the-wire-2.jpg
The Wire Série policière (une autre vous me direz) qui suit une équipe de la police de Baltimore qui tente de faire cesser le trafic de drogue dans la ville. The wire donc puisque une partie de leur taf est d’écouter les trafficant, une série atypique, mais soutenue par un scénario impeccable et des acteurs/personnages vraiment attachants. 5 saisons.

top-chef-thumb.jpg
Top Chef Allez, dernière série-réalité-machintruc… spécial pour mon gros ventre. Le principe est simple: 12 chefs vont subir différentes épreuves pour déterminer qui est le super meilleur chef des USA. De la bouffe plus ou moins bonne, des vacheries. Ca détend (et ça donne faim)

trueblood3.jpg
True Blood Les vampires sont parmis nous… oui, puisque je vous le dit et on suit l’histoire de Sookie (jouée par Anna Paquin) qui tombe amoureuse d’un vampire, au sein d’une histoire de meurtres bizarres. La série est pas mal en plein milieu de deuxième saison, et attend de voir la suite… soit ça devient culte soit tout moisi. En tout cas une des premières séries sur le thème des vampire qui n’aborde pas le côté débile/répétitif/cucu d’un Buffy.

C’est loin d’être exhaustif, mais se sont les séries que JE suis… et vous?

TDWCamp – ce que j’ai appris en l’organisant

Publié le 29 April 2009, par Babozor

Promis ce sera le dernier post sur le barcamp de Samedi dernier… mais en même temps je penses que ce sera celui qui risque d’être le plus intéressant.
Le but est de faire un mini-debriefing avec les choses qui se sont bien passées et celles qui auraient pu être améliorés.

barcamp1.jpg

Savoir s’entourer
C’est la première leçon que m’a apporté cette organisation de barcamp, avoir des contacts, des potes ça aide (beaucoup!).
En effet grâce à l’amazing Mathieu Costes (de LaRuche et ExplorateurDuWeb) beaucoup moins de galères que prévu, puisque c’est lui qui m’a refilé de très bons plans (en particulier pour la salle et les tshirts), et éviter le boulot harassant de sélectionner salle et presta pour les tshirts (un grand merci à lui par la même occase et à son éternel sourire) est un très gros plus.
Ensuite et surtout merci aux autres potes qui m’ont filé un coup de main et tout particulièrement Fred, qui m’a soutenu, apporté des idées et offert un super coup de main logistique… il m’a baladé à droite à gauche avec sa voiture, aidé à trimballer le bordel à mettre en place le matin, etc… seul je m’en serais pas sorti ou alors pitoyablement. Donc merci à Fred et à tous les autres de bonne volonté.
Un dernier merci à ma femme: Ani, qui a rassemblé tout son courage pour affronter cette cohorte bizarre de geek et TravailleursDuWeb… et venir m’aider à mettre en place le matériel, etc. (elle a aussi supporté mes idées bizarres et farfelues depuis quelques années, ce qui lui vaut au moins un prix Nobel)

Impossible de tout faire tout seul
J’avoues je suis un peu control-freak sur les bords et j’aime bien, surtout pour une première fois, tenter de maîtrise le plus de choses… en tout cas au niveau de l’organisation. C’est rassurant (pour moi d’avoir le speudo contrôle sur les choses) mais pas ou peu jouable. On ne peut pas avoir les yeux partout, tout faire. Typiquement pendant le barcamp j’étais censé twitter avec le compte spécial TDWCamp, mettre à jour le wiki, etc… et en fait j’ai pas eut le temps. J’aurais pu confier cette tâche à quelqu’un d’autre mais j’y ai simplement pas pensé.
Pour le prochain, j’essayerais d’utiliser les énergies et volontés positives de tout le monde et tenter de déléguer un peu.

barcamp2.jpg

Quelques oublis mineurs
J’ai eut la chance pendant ce barcamp de ne pas avoir de catastrophe majeur: on avait du courant, du wifi, un lieu super cool, de la bouffe, mais certains oublis… que je mettrais dans ma liste pour la prochaine édition:
– café: ben ouais je suis pas accroc au café, donc j’en bois tout simplement pas, donc j’ai oublié de prévoir le café (heureusement Mathieu viellait au grain)
– couteau: à part quelques uns ramenés de ma cuisine, j’avais pas prévu de couteau en plastoc et j’avoues étaler les rillettes avec les doigts c’est pas top (ça aussi c’est noté)
– meilleur information: afficher clairement (et sans se tromper) le code d’accès wifi, le hashtag pour le barcamp (pour twitter, flickr), etc.

L’organisation: ne rien oublier – timing
Ma plus grosse peur en entamant l’organisation de ce barcamp était la masse de travail à fournir… et là semi-étonné puisque:
1. c’est pas la mort et pas aussi difficile que ce que je pensais (principalement dû au fait des bons plans tous cuits de Mathieu)
2. rien d’infaisable, au contraire
3. c’est le timing qui est crucial
La principale chose qui m’a aidé pour ce barcamp: des listes de choses à faire (sur mon fidèle TaskPaper), de gens à appeller, etc… découpés en plusieurs catégories:
– sponsors (les gens à appeler, rappeler, mailer, etc)
– lieu (câler la date, s’assurer des conditions, etc)
– goodies (les prestats, pseudo-design, commande, paiement, etc.)
– communication (ne pas oublier d’essayer de faire du bruit autour du barcamp, etc.)
Comme je le disais le plus dur était le timing, s’assurer que le jour dit tout soit là et prêt (voir même une semaine avant histoire d’avoir de la marge): bouffe, tshirt, stickers, etc. prendre en compte les délais de fabrication, de livraison, les impondérable, etc. Là encore coup de chance puisque tous mes interlocuteurs (LaStickerie, l’atelier des arcanes, mon charcutier) ont été plus que coopératifs, super sympas et très arrangeants (ce qui montre une fois de plus que s’entourer et/ou faire du business avec des gens avec qui le courant passe n’est jamais une mauvaise chose).

barcamp3.jpg

Tout l’argent sur la table
Le but n’était pas de se faire du fric ou d’épater la gallerie, mais d’avoir les meilleurs conditions possibles durant le barcamp… donc avec un budget correcte (puisque tout compris le budget global final s’élevait à 1850 euros), pas trop serré, ni trop large… mon but était que tout le monde se sentes bien. Au début j’étais parti sur un plan moisi de bourgeois, où j’ai passé une semaine à observer les menus bizarroïdes de traiteurs certes prestigieux, mais chers, et franchement quand je lis le menu, si on doit m’expliquer ce qu’il y a dedans c’est mal parti. Au bout d’un moment je me suis dit qu’il fallait recentrer le débat: si il y a bien une chose que je connais (et mon ventre peut en témoigner) c’est la bouffe.
J’ai donc décidé de voir ce que j’aimais et ce qui étais pratique à faire/manger… je suis allé voir le charcutier de mon quartier (qui fait de la charcutaille maison de ouf) lui ai fait une grosse commande, chopé 20 baguette dans la boulangerie qui claque à côté de chez moi (sélectionner des bons produits que je connais plutôt que des trucs de bourgeois), on a fait les courses avec Fred, et j’ai passé quelques heures à faire salade de riz et de pâte, et hop c’est plié.
Rien de follichon, mais on a utilisé les 500 euros de budget pour la bouffe à son potentiel maximum: de la bouffe de qualité, en quantité (les barcamps ça donne faim) des trucs que mon (gros) ventre à testé et approuvé. Je penses que globalement ça a été une bonne décision, puisque à vue de pif 80% de la bouffe a été avalée (le reste à été distribué ou fini un peu plus tard à LaCourDesMiracles) et avec plutôt du plaisir.
By the way un dernier grand merci à tous les sponsors qui nous ont suivi et fait confiance (et sans eux pas de barcamp): Busineo, Altaïde, Altrasys, Eklablog, Azimut, Bloxx

Donc plein de choses à retenir, principalement que un barcamp c’est cool quand on y participes et c’est rigolo et très instructif à organiser. Quelques petites choses à améliorer pour le prochain, mais globalement expérience très intéressante et très enrichissante, puisqu’elle m’a permit de toucher à un domaine inconnu: l’organisation d’événement.

Aucune idée de la date de la tenue du prochain (à vous un peu de le réclamer) et certainement la prochaine édition en province (pour casser un peu le parisianno-centrisme exacerbé)
Evidemment, comme d’habitude les commentaires sont les bienvenus.

TDWCamp – compte-rendu

Publié le 28 April 2009, par Babozor

Samedi dernier (comme certains doivent déjà le savoir) c’était barcamp pour les TravailleursDuWeb : TDWCamp

Une première pour moi puisque je passais du côté de l’organisation… une cinquantaine de participants, barcamp axé TravailleursDuWeb

camp_kevin.jpg

Un lieu exceptionnel
Première remarque: le lieu était juste exceptionnel, suffisamment de place, des chaises, du wifi… et aucun couac majeur du côté du Comptoir Général. Lieu au poil, prix correct, bref on y reviendra avec plaisir.

camp_ambiance.jpg

Hail to the sponsors…
Un grand merci aux sponsors qui ont permit que le barcamp se déroule dans les meilleurs conditions: ouvert à tous et gratuit.
Merci donc à: Busineo, Altaïde, Altrasys, Eklablog, Azimut, Bloxx pour leur participation et leur soutien.
Mon but en organisant ce barcamp était de tenter de mettre les meilleurs conditions possibles pour que les participants se sentent bien et puissent échanger un maximum, donc tshirt gratos commémoratif de l’évènement (ne m’en demandez pas il n’en reste plus, ils sont tous partis), stickers et de la bonne bouffe.
Je suis un peu partial pour faire une vraie analyse, mais l’ambiance m’avais l’air bonne…

camp_themes.jpg

Des ateliers passionnants
Le but d’un barcamp c’est avant tout de partager et de discuter… les participants donnant les thèmes qu’ils voudraient voir aborder durant la journée.
4 sessions, avec 3 ateliers par session:
1ère session: GTD, Web mobile, GTD KungFu
2ème session: Gestion de projet, Télétravail/Freelance, Monnaies
3ème session: Scop, Navigateur compliance, Charte professionnelle
4ème session: Community model/marque, Veille, Travail/vie

camp_karim.jpg

Un eeePC 1000H gagné… par Karim
Dernier petit truc, avec l’arrivée de Bloxx comme dernier sponsor surprise, on a pu faire gagner un petit cadeau sympathique: un eeePC 1000H (1Go de Ram, écran 10 pouces, 160 Go de HD, Bluetooth, Wifi, lecteur de carte, etc…) Tout le monde (ou presque) à joué et c’est la main innocente de Kadiatou qui a sorti le vainqueur: Karim (et donc bravo à lui).

Fini à La Cour des Miracles
Le barcamp c’est donc fini autour de 18h30 (on devait rendre la salle à 19h), avec l’arrivée impromptue post-manif anti-Hadopi de Korben et ensuite direction La Cour des miracles (rue du Nil à côté de sentier) pour finir la bouffe, boire quelques bières et blablater un brin.

A quand le prochain?
Aucune idée, puisque je m’auto-debrief au niveau organisation… mais j’avoues que l’expérience était globalement démentielle et qu’en organiser un autre (peut être en province?) me tente pas mal.

Quelques liens et retours du barcamp:
Tom’s Quest: http://www.tomsquest.com/blog/retour-du-barcamp-travailleurs-du-web/
Les photos de Seb (un des nos merveilleux sponsors): http://tdwcamp.altrasys.fr/index.php?/category/2
on en parle sur twitter: http://search.twitter.com/search?max_id=1636755715&page=1&q=tdwcamp
http://titaude30.wordpress.com/2009/04/25/tdwcamp/
Arnaud Vallière: http://www.valliere.eu/archives/1540-tdw-camp
Des photos sur Flickr: http://www.flickr.com/search/?q=tdwcamp&w=all&s=int

Pour finir deux petites vidéos:
Un petit timelapse (qui ne fais que 4 heures… la faute à MrBoo qui a bidouillé mon écran [j’ai des preuves] et donc EyeSight a photographié le plafond pendant les 4 autres heures… pas grave mais il sera puni)

TDWCamp Timelapse – 4h de barcamp en 2 minutes… from babozor on Vimeo.

Et un petit résumé de l’ambiance en vidéo

TDWCamp from babozor on Vimeo.

Réactions et retours d’expérience welcome…

Kungfu-Panda fait les courses – TDWCamp Spécial Edition

Publié le 25 April 2009, par Babozor

courses1.jpg

Et oui aujourd’hui à partir de 11h c’est la première édition du TDWCamp (70 participants inscrits sur le wiki)
Donc hier avec l’aide de Fred et de sa voiture c’était courses…

courses3.jpg

Pas mon exercice préféré de faire les courses dans ces gros hypermarché, mais un bon moyen de faire un seul voyage et de tout choper.
On en a profité pour rocker un peu le magasin… être sérieux (attention la bouffe c’est sacré) sans se prendre au sérieux voilà mon credo.

courses2.jpg

En tout cas plein de bouffe au TDWCamp, de la bonne charcutaille (de mon charcutier à côté de chez moi), du bon pain, des bonnes salades de riz et de pâtes, des chips, à boire, etc.