TravailleursDuWeb se BLACK OUT contre HADOPI

Hadopi adopté… rentrée dans la resistance?

Publié le 14 May 2009, par Babozor dans la catégorie Divers

Voilà maintenant quelques jours que cela a été voté avec un petite majorité (53% des voix pour), vue l’importance que semblait apporter le gouvernement à cette fameuse loi (la très mal nommée) Création et Internet ou communément appelée Hadopi… c’est peu

Colère, indignation…
C’est ma première réaction évidemment épidermique, mais plus profonde qu’il ne pourrait y paraître. En effet, outre l’aspect technique et business (ça on y reviendra un peu plus tard) c’est surtout l’aspect politique qui me hérisse. Tous les spécialistes disent que c’est une loi débile, mais on continue à la pousser. On sait que c’est techniquement improbable, voir infaisable, mais on continue à pousser. On sait qu’on risque de se faire taper sur les doigts par l’Union Européenne, mais le gouvernement continue à pousser… tout ça pour faire plaisir à une minorité (je n’ai plus la source, mais j’ai lu récemment un article qui remettait en situation le CA de l’industrie de la musique qui équivaut au CA des Galleries Lafayettes… faire une loi pour les Galeries Lafayettes c’est un peu abusé).
Je ne parlerais même pas du HadopiGate, avec un employé de TF1 qui se fait viré après avoir envoyé un email perso à son député… cela montre la collusion entre pouvoir et groupes industriels, juste à vomir.

Ne venez pas chier dans mon jardin
La deuxième leçon de cette histoire, c’est qu’autant des lois sur les prisons, sur l’évasion fiscale, etc… ça ne me touche pas directement (en tout cas c’est mon impression) ou en tout cas ne me passionne pas, autant quand on touche au web, c’est mon gagne pain (et une de mes passions), donc je sais de quoi ça parle et ça m’intéresse.
Les bêtises de la ministre de la Culture, qui n’a manifestement pas travaillé son sujet (on pourra citer le fameux pare-feux d’OpenOffice), l’acharnement à ne pas tenter de comprendre un phénomène qui les dépasse, des points sémantiques et techniques qu’ils n’ont pas la culture ou la volonté d’assimiler … tout ça me fait dire que les lobbyes derrière ce projet de loi sont forts et vigoureux, et surtout que le mythe du gouvernement qui travaille pour le bien du peuple (déjà bien écorné j’avoues) est bel et bien tombé.

Les artistes pas vraiment au centre du débat
Ce qui est le plus triste dans cette histoire, c’est que les intéressés au premier plan, les artistes ne sont pas ou peu entendus… ou en tout cas pas dans le sens qu’on l’aurait espérer. Une chose est sûre le mouvement qui c’est lancé il y a plus de 10 ans avec en particulier Napster ne s’arrêtera pas avec cette loi, donc le vieux business-model de l’industrie du disque est quoi qu’il en soit (et quoi que puisse en dire le gouvernement) mort. La question qui aurait dû être posé est comment les artistes peuvent ils profiter de ce merveilleux support de promotion et continuer à se faire de thunes.
A mon avis toutes les sommes jetées de le gâchis-Hadopi aurait pu être bien mieux utilisé pour tenter de former les gens aux nouvelles technos, voir lancer une plateforme de téléchargement légale neutre (hors major et grosses boîtes) interpolable qui aurait pu donner une bonne alternative aux clients et une plateforme de diffusion pour les artistes.
Mais bien évidemment le but n’étais pas là, puisque le thème était la chasse aux vilains pirates… pas les artistes (pfff comme si c’était important… ah c’était le but de la loi, oups!)

Anonymat et sécurité mis en avant
Si il y a bien un seul mérite de cette loi c’est de nous avoir fait prendre conscience plusieurs choses, mais la plus importante c’est que pour défendre un internet libre et ouvert, on doit se protéger. Pas non plus la peine de sombrer dans la pure paranioa, mais à partir de maintenant il va falloir faire attention.
Réseau Tor, cryptage, web of trust, tunneling, VPN, clef privée/publique, etc… tous ces termes et ces concepts nous sont devenus un peu plus proches et c’est une bonne chose. Pour se protéger des tentatives de flicage sur le net il faudra avoir un train d’avance… rien de bien compliqué non plus, mais pas à la portée de n’importe quel utilisateur (je ferais bien une formation sécurité à ma mère, mais pas sûr que ça serve à grand chose).

Entrer en résistance?
Que nous reste-t-il?
On a manifesté, tenter de faire entendre notre voix… le gouvernement est resté sourd
Deux choix s’offrent à nous: plier ou résister. Je vais clairement et sans aucune équivoque dans le deuxième camps. Mon plan est déjà en place à la maison: Vuze sur le réseau Tor (ok un peu plus lent, ok beaucoup plus lent, mais complètement anonyme) et quelques outils à droite à gauche pour surveiller ceux qui tenteraient de me surveiller (d’ailleurs à quand un version fonctionnelle de ParanoidLinux?).

Voilà, contre cette loi stupide pas de demi-mesure… et un peu de lecture:
Rendre son ordi Hadopi-compatible
ma pancarte dans la presse (direct matin ou un truc dans le genre)
viré de tf1 pour s’être opposé à Hadopi
Hadopi adpoté (par Numérama)
Ceux qui ont voté pour ou contre… la liste des gentils ou des vilains
hadopi le danger (bien) caché
Enterrement solennel par laQuadratureDuNeu
Tristan Nitot est en colère (et ça se comprend)



Laissez un commentaire