TravailleursDuWeb se BLACK OUT contre HADOPI

Savoir déléguer: pas simple… tout un art

Publié le 12 June 2009, par Babozor dans la catégorie Gestion de projet, Organisation, méthodo...

deleguer.jpg

Il est impossible de tout faire seul sur un projet web (certains y arrivent, mais avec plus ou moins de succès) pour une raison simple: trop de sujets à maitriser et surtout pas assez de temps. Même si il est plaisant de penser qu’on est capable de tout faire, à un moment ou un autre vous allez devoir déléguer une partie de voter travail à d’autres personnes, que ce soit d’autres collègues dans votre entreprise ou à le faire sous-traiter par un prestataire.
Comment faire pour que cette délégation se passe le mieux possible?

1. bien établir le champs de délégation
C’est la première chose, que beaucoup font via un cahier des charges (mais on est pas obligé, cela peut très bien se faire oralement): définir le champs de délégation. Les pages qu’on voudrait que la personne développe, le montage à effectuer, les modifications à faire, le graphisme à modifier. Soyez précis, indiquez clairement ce qui peut être bougé et ce qui ne doit en aucun cas bouger.
En faisant ça vous définissez clairement votre terrain et évitez que quelqu’un viennes faire caca dans votre jardin (ou ailles le faire dans le jardin du voisin)

2. baliser le terrain, préparer le travail
Rien n’est plus frustrant et fatiguant que de devoir aller à la pêche aux informations, donc pour éviter ça à la personne qui prendra en charge une partie de votre travail, pré-machez lui le travail, indiquez lui ce qu’il doit faire, comment il doit le faire et où trouver les bonnes informations. Cela vous permet aussi une fois de plus de pouvoir contrôler le champs dans lequel il devra naviguer.

3. Préparez la technique, les accès, etc.
N’oubliez pas les aspects techniques de la préparation: un accès au serveur (et pas avec un accès root partagé svp), les différentes normes utilisées, les différentes méthodes que vous utilisez pour valider le code, etc.
Cela peut s’apparenter à du flicage, mais cela n’en est pas, c’est juste pour que son travail soit le plus proche du votre il faut lui donner globalement les même conditions que vous.

4. savoir/choisir à qui déléguer
On a pas toujours le choix des personnes avec qui on va travailler, mais si vous en avez le luxe, choisissez des personnes avec qui vous vous entendez bien, éventuellement avec qui vous avez déjà travaillé, et idéalement avec qui vous avez eut plaisir à travailler…

5. rester disponible / suivre l’avancement de la délégation
Si vous êtes dans un projet depuis quelques semaines, il paraît évident qu’une période d’adaptation est nécessaire à la nouvelle personne pour prendre en main la partie que vous lui avez réservé. Surtout au début soyez présent et vigilant, n’hésitez pas à prendre les devants, à proposer votre aide, une code-review, etc. Plus vous transmettrez tôt à la personne à qui vous déléguez du travail, moins cela fera de correction à effectuer plus tard.

6. adapter ses attentes
Vous confier un travail à quelqu’un… ce n’est pas vous qui allez le faire, donc il ne le fera pas comme vous. Il le fera peut être mieux, peut être moins bien, peut être d’une façon que vous n’aurez pas imaginé, l’important reste que le job doit être fait, que cela puisse servir au projet et être repris, donc ne vous attendez pas à un clone de votre travail.

J’ai beaucoup du mal à déléguer du travail… vraiment beaucoup, ou alors je le fais dans des domaines où je n’ai pas l’expertise nécessaire, tout en tentant de bien marquer mon territoire. Savoir déléguer c’est pas évident, si vous avez des recettes, je suis preneur.



Laissez un commentaire