TravailleursDuWeb se BLACK OUT contre HADOPI

Démarrer un nouveau job: des règles simples et gravées dans le roc…

Publié le 16 June 2009, par Babozor dans la catégorie Emploi, Organisation, méthodo..., Outils

regles.jpg

C’est toujours un moment important, on démarre un nouveau job, on rencontre de nouvelles personnes, on mets le pied dans un nouveau projet… et c’est dans la première phase, la phase initiale que vous allez jeter les bases pour une collaboration fructueuse.
C’est dès le début qu’il faut établir des règles simples et claires…

1. Fixer les horaires de travail… et les éventuelles exceptions
C’est vrai que cela paraît idiot, puisque peu importe votre travail et la convention à laquelle vous êtes rattaché, la question des horaires est censé être précisé (aussi dans le contrat de travail, j’y penses), mais la différence entre la théorie (convention / contrat de travail) et la réalité peut être importante (surtout si vous êtes dans une grosse agence parisienne). Etablissez dès le début les règles générales en matière d’horaires (c’est en général la première chose qui dérape), mais définissez aussi les exceptions. Si il y a une charge de travail important et si c’est exceptionnel vous pouvez consentir à travailler plus tard à certaines conditions à fixer/négocier avec votre boss.

2. Giclez les broutilles administratives
C’est souvent pas grand chose et ça fout souvent la merde… assurez vous que votre boss à toutes les informations nécessaire pour vous payer (genre RIB et trucs dans le genre), toutes les informations pour vous inscrire aux différentes caisses, que vous avez les bons formulaires de remboursement de frais, etc. Je sais que ça peut paraître mesquin, mais se débarrasser de toutes ces choses le plus tôt possible vous permettra de vous concentrer sur votre vrai travail productif et ne pas stresser pour savoir si vous allez être payé en temps et en heure, ou encore si vous êtes couvert par telle ou telle assurance.

3. Border le travail et le périmètre d’expertise
Même si c’est bien d’être multi-tâche et d’avoir pleins de connaissances, vous avez été engagé en général pour une tâche principale, un rôle et il est important qu’il n’y ait pas de mal-entendu… donc dès le début demandez toutes les précisions, posez toutes les questions qui vous traînent dans la tête, même celles qui vous semblent bêtes (elles le sont rarement), pour savoir où est votre place.

4. Graver les choses permises et interdites
Dans le même registre, plutôt que de faire des choses idiotes et se faire taper sur les doigts (et j’estime qu’à presque 34 ans, j’ai passé l’âge de me faire engueuler comme un gamin) je fais le tour des trucs qui sont permises et interdites:
– où est ce que je peux fumer (dehors, sous la pluie) ?
– est ce que je peux manger devant mon ordi le midi (et me mater des films gores)?
– est ce que je peux squatter votre cave comme un vieux chacal et y installer une unité de production de podcast vidéo d’ampleur mondiale?
– est ce que je peux mettre de la musique de barbare super fort (ou est ce que je suis obligé de mettre mon casque)?
etc…
La liste peu être longue, mais au moins vous savez les does et don’t de l’entreprise.

5. Tester les relations avec les autres collègues
Vous êtes dans une nouvelle entreprise, nouveau contexte, nouvelles personnes… et un des points primordial est de pouvoir estimer les limites des vos différents collègues, savoir ce qu’ils peuvent supporter ou non, si ils sont conciliant, chiant, etc. et pouvoir savoir quelle attitude adopter.
Il faut donc les tester, je ne dis pas de dancer en string rose en écoutant du Rammstein à fond les ballons pour voir si ils supportent, mais simplement demandez leur si telle ou telle chose les dérange, comment ils conçoivent telle ou telle tâche, etc.
Cela vous permettra de savoir rapidement qui est susceptible et qui l’est moins, qui est organisé, bordélique et de vous adapter au comportement de chacun.

6. Connaître son rôle et tenter de s’y tenir
C’est très très important… dans un premier temps, vous devez vous conformer (plus ou moins) au rôle que vous êtes censé prendre, pour permettre aux autres de vous mettre une étiquette (quitte à l’arracher violemment quelques semaines plus tard). Petit démonstration:
Je suis développeur, je tiens à cette étiquette, donc mon rôle est de faire que les choses techniques se fassent… créer un système d’information, débugger un truc, avoir des connaissances techniques, etc. Je mets volontairement en sommeil certaines de mes capacités dans un premier temps pour appuyer ma position de développeur, quitte ensuite à montrer que je sais monter une vidéo, organiser un barcamp, etc.

Liste non-echaustive bien sûr, si vous avez des choses à rajouter, on est preneur…



Laissez un commentaire