TravailleursDuWeb se BLACK OUT contre HADOPI

Petit week end à la campagne…

Publié le 1 September 2009, par Babozor dans la catégorie Divers

Cela faisait quelques mois que je n’avais pas bougé et j’ai donc profité du rapatriement de mademoiselle de sa villégiature à la campagne avec mes parents (big up à eux pour avoir gardé mademoiselle pendant pas loin de 10 jours) vers la capitale pour aller passer deux jours peinard à la cambrousse.

campagne_barbek

Session barbecue – sieste au programme
Soyons honnête, j’étais dans un plan je mets les pieds sous la table, je me fais servir (merci papa, merci maman) qui n’a rien à voir avec le train-train vélo-travail-maison habituel, ce qui a une fâcheuse tendance à embellir les choses… mais j’avoues que j’ai beaucoup apprécié ces deux journées à la campagne. Soleil, bonne bouffe, des siestes (même si mademoiselle est venue squatter dans mon lit et en a profité pour me refiler quelques perfides coups de pieds apparemment involontaires pendant son sommeil)
J’en ai profité pour montrer ma science du barbecue (et ma sauce secrète) avec des produits cool, en particulier les tomates du jardin…
J’avoues aussi que la dernière clope avant le dodo, dans le jardin le nez en l’air à regarder les étoiles c’était pas mal.

campagne_cochon

Plus de place, de la verdure: une autre qualité de vie…
Ce qui m’a surtout frappé c’est le comportement de ma fille, qui était tout simplement heureuse: de la place, un jardin, des fleurs, des animaux pas loin… ça change avec le micro 30m2 en plein paris, crade, où on est entassé les uns sur les autres…
Certes c’est à 6km de la ville la plus proche, dans une petit village de 80 habitants (en été quand les vacanciers sont là), l’hiver on doit s’emmerder sévère, il n’empêche le contraste avec Paris et la région parisienne est saisissant (et plutôt tentant).

Plan quinquennale pour un départ à la campagne
Alors voilà je l’annonce, je me donnes 5 ans pour me casser à la campagne, je ne sais pas où, comment, quel travail, mais Paris me gonfle… donc je lance la grande offensive. Evidemment ce sera pas évident de partir avec femme et enfant, mais c’est faisable, et pour ça il va me falloir:
– un endroit où se poser: oui c’est logique (enfin en tout cas ça me paraît évident) pour déménager il faut un autre endroit, de préférence ni trop froid, ni trop chaud (j’avoues que mes parents sont dans la Vienne et ça me paraît pas mal)
– une grosse ligne web: c’est primordial, je suis un GROS consommateur de web aussi bien côté boulot que perso, et j’ai fait des tests, la ligne ADSL 1Mo d’Orange chez mes parents n’a d’ADSL que le nom c’est lent, très lent, en tout cas pas suffisant pour travailler correctement dessus.
– un travail rémunérateur: que ce soit en télé-travail ou en indépendant, même si la vie est moins chère qu’à la capitale, il faut quand même faire chauffer la casserole
– un semblant de vie sociale: oui je sais qu’en général je suis plutôt en mode “ours mal lêché”, pas très social (encore que j’essaye de faire des efforts) mais j’ai quand même besoin de voir un peu de monde de temps en temps…
En conclusion je cherches un endroit à moins de 2h de TGV de Paris, une petite ville (ou un gros village) avec une grosse connexion web, la volonté d’accueillir un TravailleurDuWeb… une maison avec un jardin (pour ma fille, son chien, son chat et sa tortue) et une grande grotte (évidemment!)

Voilà le projet transmutation campagnarde est lancé…
(et j’attends vos avis ou insultes sur ce projet)



Laissez un commentaire