TravailleursDuWeb se BLACK OUT contre HADOPI

L’hégémonie de Google

Publié le 2 March 2010, par Babozor dans la catégorie Divers, Outils



Moteur de recherche, publicité, email, traitement de texte, navigateur web, os mobile, cartes, syndication RSS, Vidéo, Analyse de trafic, e-commerce, lecteur de flux RSS, téléphonie, plateforme de blog, calendrier, chat… et bientôt un ordinateur?
Google est partout, et ce qui semblait un ensemble de services bien pratiques devient peu à peu une suprématie qui peut paraître dangereuse, voir inquiétante.

Un simple coup d’oeil à Google Accounts nous montre à quel point Google c’est immiscé dans notre vie numérique.

mes comptes google

Un besoin de pub de plus en plus pointue
Le business model de Google n’a pas changé depuis le début, vendre de la pub tout simplement (même si certains services comme la vente d’espace disque ou de temps CPU sont venus se greffer par dessus ce sacro-saint business model). Pour mieux vendre de la pub et proposer aux futurs acheteurs des profils toujours plus renseignés, pour des clics plus productifs, google nous track. Nos recherches, nos emails, les vidéos que nous regardons, les flux RSS que nous suivons, où nous sommes, toutes ces données sont collectées (de façon plus ou moins anonyme) insérées dans le grand mixeur google.

Un danger pour la vie privée?
Alors qu’en France un grand débat (plus ou moins de fond) c’est initié vers les dangers du web en général (avec tous ces vilains néo-nazis-pédophiles-joueurs de jeux violents, rappelez vous cette pub gerbos), l’usurpation d’identité et la “nécessité” de filtrer le contenu du web (c’est un long et vaste sujet, je n’y mettrais pas les pieds aujourd’hui), il est risible de voir qu’aucun gouvernement ne demande des comptes à Google sur la façon dont il stocke, conserve les données… que ce soit les données personnelles ou statistiques.
Pour mémoire la nouvelle de Cory Doctorow “Scroogle” semblait irréaliste il y encore de cela quelques années… on a tendance à s’en rapprocher. (cf http://cfeditions.com/scroogled/)
Qu’autant d’informations aussi divers et aussi personnelles soient entre les mains d’une seule entreprise (même si c’est pour une raison valable comme le tracking pour nous filer de meilleurs pubs) devrait nous éveiller, nous faire poser des questions.

Tous ces services vraiment utiles?
Sur la liste de tous les services, beaucoup existent déjà sous différentes formes, que ce soit d’autres services web (gratuit ou payant) ou via différents logiciels (là aussi gratuits, payants, propriétaires ou libre).
Ce qui fait la grande force de google, c’est tout d’abord la gratuité de la majorité de ses services.
L’autre élément est le partitionnement et le push d’un service vers l’autre. Si vous utilisez Gmail (qui en passant est le meilleur webmail aujourd’hui) il y a beaucoup de chance que dans les mois qui viennent vous succombiez aux sirènes de GoogleCalendar (puisque c’est pratique et à quelques clics de souris de Gmail)
Beaucoup de services sont inutiles ou obsolètes ou juste ne me conviennent pas, que ce soit Wave (jamais compris comment l’utiliser), Orkut (jamais utilisé), GoogleDocs (je préfère bosser sur un soft direct depuis mon ordi), CheckOut (tout le monde est sur PayPal), Youtube (les vilains trouvent que les épisodes de LaGrotteDuBarbu sont trop long et avec de la musique “piratée”)… et pourraient très bien être remplacés par des alternatives tout aussi valables, mais rester dans la sphère Google c’est gratos et plus simple (toujours à un clic de souris plus ou moins).

Pourquoi faut-il avoir peur de cette hégémonie?
Cette main mise sur vos données personnelles et de votre vie numérique par Google est certes pratique mais non sans danger (à des degrés divers)
– concentration des données: jamais personne n’a eut autant d’information sur quelqu’un (même la police ou les RG c’est dire), informations qui sont recoupables, croisables pour donner un profil extrêmement précis, ce qui pour moi est une violation de mes droits fondamentaux (je publie de façon volontaire certaines informations, mais avoir mon historique de navigation, mes emais, etc… c’est des trucs super privés).
– downtime: que vous les vouliez ou non, si vous êtes sur Gmail (et seulement sur Gmail comme moi, je suis un mauvais exemple), vous vous exposez à un risque de coupure… si le service n’est plus disponible, vous n’avez qu’une seule action possible: attendre (si possible calmement et sans faire trop de bruit)
– retrouver le contrôle des ses données personnelles: choisissez VRAIMENT ce que vous voulez publier, partager et mettre en ligne… aujourd’hui des données sont collectées sur vous ou votre comportement sans que vous soyez franchement d’accord (et le lancement foirreux de GoogleBuzz en est un bon exemple), hors aujourd’hui à part savoir à quels service vous avez souscris, Google ne vous donne pas la possibilité de gérer vos données et la façon dont ils sont utilisés.
– défaut de concurrence: Google c’est le bazooka du web, et quand il se lance dans un domaine, il à une fâcheuse tendance à détruire ou dissuader toute concurrence (il a une force de frappe aussi bien en moyens, ingénieurs, capacité de communication hors du commun)… et une domaine sans concurrence c’est jamais bon (ne serais-ce que pour l’amélioration constante du produit que cela induit, une “saine” compétition comme ils disaient)
– out of business: le cas c’est déjà vu où en particulier pour des marchands en ligne, se voir bannir de google (le moteur de recherche) veut dire une mort certaine, puisque tout simplement vous ne figurez plus sur le moteur de recherche, et donc plus personne ne vient sur votre site

La solution?
D’abord je ne suis pas anti-google dans l’âme. Je penses qu’aujourd’hui malheureusement en terme de recherche et de webmail ils ont deux outils puissants et très bien fait. Ce qui me fais peur c’est cette tendance hégémonique à vouloir tout toucher, tout maîtriser, être présent partout, tout le temps. Je n’ai pas de solution toute faite à part d’être vigilant sur les données que l’on communique volontairement et involontairement et peut être trouver des alternatives à des outils, certes gratuits et pratiques, mais pernicieux pour votre sécurité d’internaute.

Et vous cette main mise de Google sur notre vie numérique vous en pensez quoi?



Laissez un commentaire