TravailleursDuWeb se BLACK OUT contre HADOPI

Babozor SARL – journal d’une création d’entreprise – Intro & Motivations

Publié le 13 February 2012, par Babozor dans la catégorie création entreprise

Et oui ça me pendait au nez et me travaillais depuis quelques mois… depuis le 29 décembre 2011 mon entreprise,une SARL unipersonnelle (où je suis le seul actionnaire) du nom de BABOZOR est créée à la chambre des métiers et de l’artisanat de l’Indre à Chateauroux.

Je vais donc essayer au fil des articles de détailler les différentes étapes de cette création, les difficultés, les joies, les peines. Je sais qu’il existe beaucoup de documentation sur Internet sur la création d’entreprise, mais je vais essayer d’y apporter ma touche: pas de bullshit, des trucs utiles pour d’autres si je peux, etc…

Babozor sarl3

Une petite liste d’articles (non exhaustive) d’articles prévus sur le sujet:
– intro et motivations
– l’administratif
– le matériel (hardware et software) indispensable
– le stage SPI
– le coût
– l’organisation
– le positionnement
– les clients (la chasse!…)

Aujourd’hui on s’attaque aux motivations…

L’aboutissement d’un long processus
J’ai toujours eut une vie de salarié compliquée… beaucoup de jobs dans un délai relativement court (de 3 mois à maximum 2 ans dans la même boîte), des relations hiérarchiques parfois tendues voir conflictuelles… bref je le savais depuis des années que la vie salariale n’était pas vraiment faites pour moi.
J’ai toujours eut pas mal de projets persos voraces, TravailleursDuWeb en est un bon exemple (plus de 1200 articles et 22 000 commentaires depuis février 2007, donc sur les 5 dernières années), avec des phases plus ou moins denses… LaGrotteDuBarbu en est un autre exemple (pas loin de 100 épisodes sur 4 années et pas loin de 35h de vidéos à regarder, 25 000 vues en moyenne depuis la saison 03, etc…) et même si ces projets sont mus par la passion, ils sont très chronophages (et même si les retombées indirectes en terme de renommée, rencontre des gens passionnants, etc. sont juste dingues) et peu productifs. Le but pour ces projets n’a jamais été de devenir des entités commerciales (bien que cela aurait pu être le cas si je l’avais voulu) et le but aujourd’hui est de pouvoir trouver un moyen d’y consacrer un temps précis et définit et que celui ci ne soit plus pris sur mon temps de loisir et/ou de repos.
Il y avait surtout un blocage psychologique très fort qui vient de mon éducation et surtout de mon environnement… on doit être de bons salarymen, rentrer la tête et ne rien dire (tiens ben ça c’est complètement raté pour le coup) et surtout ne rien tenter de peur d’échouer. Créer un projet annexe, pourquoi pas, s’engager dans une association c’est très bien, mais créer une structure commerciale ce n’était pas envisageable.
Il y a eut donc un long travail de tentative de compréhension de ce que je voulais vraiment… Franck de Bloxx m’a beaucoup aussi aidé dans ce processus et m’a un peu botté les fesses pour que je me lance enfin (pour info, même si je quittes l’effectif de Bloxx nous continuons encore à collaborer étroitement sur beaucoup de projets).

Assumer pleinement ses responsabilités
Car soyons un petit peu honnête, nous sommes dans une société où nous n’avons quasiment plus de responsabilités… nous sommes assistés partout et pour tout. Le supermarché choisit pour nous les 20 marques de yaourts qui doivent de nous plaire, on est suivi à la culotte par bon nombre d’administrations, infantilisés par les banques… les exemples ne manquent pas. Et le monde de l’entreprise n’y fais pas exception, avec la discipline olympique d’esquivage de responsabilité aussi bien dans les grandes que les petites entreprises. Cela a certes parfois des avantages (de pouvoir refiler la faute ou le blâme sur le vilain stagiaire) mais surtout beaucoup de défaut. Je me suis donc dis qu’il était temps de prendre totalement mes responsabilités aussi bien au niveau personnel que professionnel, et cela voulait donc dire, monter ma structure.

Un calcul financier (aussi)
Le calcul financier est lui aussi important, puisque pour avantages égaux, le fait de monter une entreprise me permettrais aussi de me payer moins… certains éléments peuvent être pris en charge par l’entreprise (attention, non les voyages au ski ne rentrent pas dans ce cas de figure): une part du loyer (puisque mon entreprise est aujourd’hui installée dans mon salon et dans une grange de la maison que je loue), le téléphone, la connexion internet, une partie des déplacements (professionnels), le matériel informatique, une part de la facture électrique, consommables divers, etc… toutes ces choses que je payais déjà à un niveau plus ou moins important à titre perso et qui peuvent être intégrés dans les comptes de l’entreprise.
Je n’aborderais pas ici les principes d’exonération de charges pour cause de chômage ou d’exonération d’impôt sur les bénéfices puisque je me suis installé en ZRR, c’était plutôt des bonus…
Mais le fait est là, pour une même valeur, je peux me payer moitié moins, tout en ne perdant pas beaucoup en qualité de vie (cela permet aussi d’économiser énormément sur les impôts et pleins d’autres choses), en tout cas une choses est claire, avoir une structure vous permet, tout en restant dans les clous, de profiter de cette fameuse zone grise, qui vous permet non pas de gagner plus d’argent, mais de l’optimiser pour devoir en dépenser (à titre perse) beaucoup moins.
Un calcul certes bassement capitaliste et matérialiste mais important.

La liberté de pouvoir décider et de se tromper
Parceque l’objectif de tout ça est bien là, acquérir une vraie liberté, avec un vrai prix attaché à celle ci (j’en reparlerais dans les articles suivants) mais avoir enfin le pouvoir de décision, de faire les bons choix, de se planter comme une grosse loutre, et d’assumer pleinement ses choix… la liberté de faire des trucs qu’on aime pas comme l’administratif ou le commercial mais avec la satisfaction que ce n’est pas une obligation débile que l’on subit, mais la conséquence d’un choix que l’on a fait. La différence peut apparaître comme mince, mais elle est en fait très importante.

Créer…
Puisque c’est le but de toute cette opération, pouvoir créer sur la base du travail que j’ai effectué que ce soit au niveau professionnel (ça fais maintenant plus de 13 ans que je bosses dans le web) ou au niveau des projets annexes (TravailleursDuWeb ou LaGrotteDuBarbu) j’ai envie de créer pleins de choses, de bouger, de tenter… Toutes les pièces sont en place, il ne me reste plus qu’à y aller à la barbare et dans la joie…

Voilà donc le premier article, qui explique mes motivations et mon cheminement pour la création de Babozor SARL (attention le site web est affreux et les textes sont loin d’être finis, mais j’y travailles… juste eut le temps de monter un wordpress à la va-vite), à suivre d’ici peu d’autres articles sur le même thème.

Comme d’habitude toutes vos remarques et commentaires sont les bienvenus…



Laissez un commentaire