Ma première fois

Publié le 20 April 2010, par mere-teresa

De nombreuses personnes m’ont déjà entendu dire que je continuerais à faire de l’informatique jusqu’à ce que je vois un projet sortir en temps et en heure. C’est une blague récurrente, qui reflète, malheureusement le manque de soin apporté à l’évaluation des risques, des ressources et des spécifications dans les projets de développement web.

Pour faire écho à l’article de Damien Mathieu, j’ai déjà rencontré de très bons chefs de projet. Mon expérience de consultante-formatrice m’a amenée dans des entreprises privées aussi bien que dans des établissements publics, au contact d’équipe variées. J’ai toujours constaté une certaine fatalité envers le retard dans les projets web.

Et pour la première fois, lors d’une mission, nous livrons des features au rythme prévu. Parfois, cette date a été ré-ajustée au fil du développement, parfois la feature B devance en produit livrable la feature A et se retrouve livrée plus tôt. Tout va bien, me direz vous, alors plutôt que de pointer encore et encore les erreurs des projets, les erreurs des développeurs, je vous propose d’examiner les conditions de cette réussite.

Maîtrise des développements

Pour une fois, ma mission de développement se déroule chez un éditeur de logiciels, et pas dans une SSII ou web agency. Les contraintes sont différentes : ajouter des nouveautés permet de continuer à faire évoluer le site web. Et maintenir l’existant permet de gagner la confiance des utilisateurs. Le besoin de qualité est important pour un code pérenne et maintenable, cette qualité est plus importante que le besoin de livrer rapidement. Les dates limites existent néanmoins et permettent de border les tâches, et de découper les features en tâches.

Direction du projet

Les projet ont deux têtes pensantes : un lead développeur, une chef de projet (commune aux projets). Et en plus, un directeur technique est disponible, pour les points plus critiques ou les choix techniques d’évolution du projet (modification du système de traduction, par exemple). Les technologies les plus performantes sont envisagées pour remplacer les technologies classiques. Cela donne du dynamisme au projet, et attire des développeurs de qualité dans l’entreprise.
Malgré un recrutement soutenu, les développeurs sont bien intégrés aux équipes par des formations aux outils, et comme habituellement, des tâches autonomes et indépendantes des autres du projet à réaliser. Le temps de midi est également mis à profit pour la convivialité.

Des horaires souples

Pour mes besoins personnels, je préfère arriver tôt et repartir tôt. D’autres collègues préfèrent arriver plus tard (après 10h) et j’imagine qu’ils partent plus tard. La pause déjeuner n’est pas non plus chronométrée. Nous sommes managés à la tâche plutôt qu’au créneau horaire, et responsabilisés sur notre tâche. Les dates de planning nous ont permis de déterminer un rythme à tenir pour la sortie de notre feature.

Rencontres fréquentes

Malgré l’open space, dont on sait qu’il est moins bon pour la productivité que les bureaux individuels, les développeurs s’isolent pour se concentrer. Les rencontres sont donc provoquées par un stand-up quotidien, qui a lieu après la pause déjeuner. Parfois, les développeurs d’un même projet — qu’on croirait connectés — se retrouvent à échanger, parfois c’est une simple énumération de ce sur quoi chacun travaille.
Même si nous travaillons sur des logiciels différents, nous avons des fonctionnalités communes, pour résoudre les mêmes problèmes, nous communiquons entre les projets. Les solutions éprouvées sont alors dépistées, ainsi que les impasses.

Challenge technique

En plus d’utiliser des technologies de pointe, toutes les deux semaines, une journée consacrée à la technique est organisée, les développeurs comme l’infra se retrouvent à mettre en place des nouveautés techniques dans l’application, à faire des tests sur les futurs produits techniques, à réparer de petits agacements dans le code ou la configuration qui ralentissent tout le monde.
Cette journée de technique pure, sans but de plaire aux commanditaires (ou actionnaires) des logiciels est toujours un jour agréable. Nous passons en production des nouveautés qui ont été testées précédemment, ou des ajustements qui augmentent le confort de développement.

Convivialité

La pause repas ayant déjà été évoquée, j’ajouterais les outils d’Instant Messaging, la mise à disposition de consoles de jeux (et canapés), le café à volonté, ainsi que la présence d’un outil de “Perles” qui recueille les propos les plus amusants, sortis de leur contexte, évidemment. Ces différents outils renforcent les liens inter-personnels et la confiance entre les développeurs.

Pour terminer, les développeurs sont considérés comme essentiels à la production de valeur dans l’entreprise. Le fait qu’ils soient nombreux les rend majoritaires par rapports aux autres services (marketing, RH ou comptabilité). La direction des projets fournit le matériel nécessaire au confort de chaque développeur (écrans, lampes, etc.) et les responsabilise sur leur code et le code de leur projet.
Sans utiliser de l’eXtrême Programming ou du Scrum, quelques pratiques issues des méthodes agiles améliorent le confort des développeurs et la qualité des produits.

billet invité rédigé par Sarah Haïm-Lubczanski

[Achat groupé] Herman Miller EMBODY

Publié le 22 December 2009, par Babozor



On finit avec la Rolls, la EMBODY.



Elle est dispo en Graphite (noir si on veut)
Siege de travail collection EMBODY, structure gris anthracite, inclinaison réglable, support thoracique réglable, assise réglable en profondeur, accoudoirs réglable, base 5 branches réglable en hauteur, roulettes pour moquette, tissu collection RYTHM Noir.



Les choses sérieuses, le prix:
prix public HT = 1 563,00 €
prix spécial commande groupé (avec 45% de remise) = 859,65€ HT
(soit environ 1028,15 € TTC)



Autant le dire tout de suite, là vous allez vous la péter grave… comme le Jacky avec son spoiler arrière, mais version TravailleursDuWeb. C’est LA chaise ultime, des réglages de ouf, un support complet de votre pauvre petit dos, même dans les positions les plus incongrues (pour ceux qui pratiquent le Kamasutra du développeur, avec le laptop par terre, la tête en bas).
Tout ou presque est réglable, inclinable, un design vraiment sympa…
Et un passage au dessus de la barre symbolique des 1000 euros, mais de très peu, un prix vraiment intéressant.
C’est sans aucun doute la chaise qui risque de détrôner la AERON d’ici quelques années.



Je l’ai essayé et j’avoues, j’ai été bluffé… le support du dos s’adapte à votre position, un vraiment truc de psychopathe (reste à voir si justement la barre psychologique des 1000 euros ne risque pas d’effrayer madame)



Si vous voulez plus d’info, la doc (officielle en format pdf) est ici…

Achat groupé chaise Herman Miller… c’est reparti

Publié le 18 December 2009, par Babozor

absolute office

Aujourd’hui je suis passé chez Absolute Office (ouais je sais le site est moche, la musique agaçante, ils s’en occupent d’ici peu à priori), pour voir Michel, avec qui j’avais parlé il y a de cela quelques semaines / mois à propos d’un deal plutôt cool: un système d’achat groupé pour s’acheter des chaises de bureau vraiment cool.

C’est une de mes obsessions: on passe un temps sur un siège souvent pas adapté devant notre ordi (dans mon cas entre 10 à 14 heures par jour en comptant boulot + maison) et ce problème risque de nous rattraper quand on vieillira, donc d’ici peu ^^
Je penses que tout le monde devrait avoir accès à des chaises de qualité, et comme pour votre instrument de travail principal, votre ordinateur, c’est quelque chose dans lequel vous vous devez d’investir.

On a pas mal discuté sur les modalités, les modèles de chaise disponible, etc. et voilà en gros comment ça risque de se passer:
– pour avoir le rabais idéal (pas loin de 45% sur le prix normal) il faut remplir un camion ce qui veut dire 108 chaises commandées
– on aura le choix entre trois chaises, 6 modèles en tout (j’y reviendrais un peu plus tard)
– on va organiser une soirée pour que les gens puissent voir, toucher, essayer les différentes chaises, poser toutes les questions qu’ils veulent (et puis rigoler et faire un peu la teuf aussi)
– tant qu’on a pas 108 chaises commandées, la commande ne pars pas (donc il va falloir se bouger le popotin pour trouver assez de personnes tentées par le rabais et l’investissement dans une chaise de qualité)
– vous pouvez commander une ou plusieurs chaises, pas de problème là dessus

D’ici quelques jours et selon le retour que vous me ferez, je mettrais en place un petit formulaire pour que les gens intéressés puissent s’inscrire et dire quel modèle ils veulent et en quelle quantité.

Pour les modèles, on a décidé de rester sur du Herman Miller, avec 3 modèles (d’ici peu je publierais une description détaillée, avec le prix proposé avec la réduction de 45% et des brouettes):

Herman Miller Embody - Absolute Office
Herman Miller Embody
Sans aucun doute la meilleur, la plus belle, mais aussi la plus chère. Un design topissime, ergonomie au poil. Sera disponible en une seule couleur: noir.

Herman Miller Aeron - Absolute Office
Herman Miller Aeron
Un super grand classique et un confort hallucinant, disponible en trois tailles A, B et C (pour moi et mon gros derrière, ce sera un C)

Herman Miller Mira - Absolute Office
Herman Miller Mira
je ne peux pas appeller ça un bas de gamme, puisque même cette chaise à une assise de ouf, un super bon soutien lombaire, mais à un prix beaucoup plus abordable que ses deux grands frères.

Voilà, d’ici peu des descriptions complètes et prix de la Embody, Aeron et Mira… d’ici là, dites moi si vous êtes toujours tenté par le concept d’achat groupé.

Les blagues au bureau…

Publié le 4 October 2007, par Babozor


Et oui, les travailleurs du web pour se détendre, aiment de temps en temps à se faire des blagues entre collègues…
Comme vous pouvez le constater sur cette image où j’ai postité le portable de Tobias (il y a de cela quelques semaines…) pendant sa pause déjeuner. Un bon moyen de rigoler un bon coup et de se détendre.
Mes quelques blagues préférées:
– échanger les clavier/souris entre deux collègues qui sont face à face (une bonne rigolade en perspective, surtout pour les neuneu en informatique qui mettent une bonne demi heure et 3 coups de fil à la hotline pour savoir pourquoi leur souris bouge toute seule)
– le coup du CTRL + ALT + bas / droite / gauche… ne marche que sous XP et bascule votre espace de travail à droite à gauche ou la tête en bas. Attention quand même de vérifier que l’ordinateur le supportera bien (je l’ai fait à Tim une fois et sa carte vidéo ne l’a pas supporté, une heure à réinstaller les driver vidéo, etc… tout à coup la blague fait vachement moins rire!)
– le coup du screenshot / wallpaper / désactivation des icones du bureau… un grand classique qui fait toujours bien rire…

Et vous c’est quoi vos blagues de bureau préféré?