Mozilla Bespin: du code dans les nuages?

Publié le 16 February 2009, par Babozor

Dernière nouveauté des laboratoires Mozilla (après entre autre Ubiquiti): Bespin qui se veut un éditeur de code “dans le nuages” (le cloud est très à la mode en ce moment)

bespin2.jpg

L’éditeur est encore en version ultra alpha (0.1.1 au jour où j’écris cet article) mais le concept est plaisant et prometteur…
Le principe: vous vous loggez, vous accédez à votre espace de travail avec vos différents projets et fichiers et vous pouvez accéder et modifier le code.
La version actuelle marche avec Firefox et WebKit (Nightly Builds que je vous conseilles d’avoir dans un coin… ne serais ce que pour l’inspecteur)

bespin1.jpg

Les commandes sont aujourd’hui limitées, même si certaines actions sont possible via la touche tabulation et certaines commandes (bien pratique pour ne pas lâcher son clavier tout le temps), mais il apparaît possible de faire de l’édition collaborative, une coloration syntaxique non modifiable, etc…
Rien à envier à votre éditeur de code habituel, mais un vrai changement de cap, avec la possibilité de pouvoir accéder et modifier potentiellement votre code de n’importe où. Pas une avancée majeure, mais un pas dans le bon sens…

J’attends avec impatience de voir leur outil dans une version un peu plus aboutie pour vous donner mon avis final.
En tout cas très bonne initiative et très prometteur, surtout pour les projets OpenSource avec de lourds collaborations (et toutes les contraintes que ça implique)

Codeur.com un si bon plan que ça??

Publié le 3 February 2009, par Babozor

[Voilà un article qui traîne et que je rechigne à finir depuis quelques mois… parceque je suis… partagé]

codeur1.jpg

Commençons pas le début: Codeur.com est un site, une place de marché où les gens déposent de projets et permettent à des entreprises ou freelances de répondre aux annonces, en proposant un prix…
La personne choisit ensuite la personne ou l’entité avec qui elle veut travailler, négocie, codeur.com se prenant divers commissions (plus d’info ici mais comptez globalement 10%, 3% pour le porteur de projet et 7% pour le presta)…

Nature des projets – réponses aux offres
Un peu de tout,un peu de n’importe quoi (en même temps, il en faut pour tout le monde) des sujets et des prix extrêmement variables, puisque cela va de la maintenance ponctuelle (à partir de quelques centaines d’euros), à de la conception/réalisation de site trapu (à plusieurs dizaines de milliers d’euros).
Les offres sont disparates, et les réponses le sont tout autant: suivant les structures et le pays d’origine, des prix très variables (pouvant aller du simple au triple, voir plus).

Trouver un prestataire dans la jungle du web
Il est vrai que si vous êtes un porteur de projet web et que nous n’avez aucune connaissance dans le secteur, trouver un prestataire est souvent un chemin pavé d’embûche, une jungle dans laquelle il est difficile de se retrouver… simplement trouver une liste de prestataires plus ou moins fiable se révèle une mission impossible.
Le problème de ce système c’est qu’il y a très peu de données pour pouvoir comparer les différents prestataires… par rapport au prix? les projets passés?… cela ne donne qu’un maigre idée de comment le projet risque de se passer.
Je reconnais que cela peut être un moyen d’avoir un début de réponse, un début de liste…

codeur2.jpg

Au meilleur prix = prix à la baisse = dev à l’arrache?
Comme c’est une place de marché, vous pouvez répondre à l’offre en sachant le prix proposé par les autres prestataires… et automatiquement vous aurez tendance à proposer moins cher (pour qu’on vous choisisses vous), tout en sachant que vous devrez couper soit sur la qualité (ou les fonctionnalités), soit sur votre bénéfice…
Souvent le prix le moins cher (ou parmis les moins chers) n’est pas un bon plan, au final vous n’avez pas le produit que vous souhaitiez, le presta lui non plus n’est pas content, puisqu’il estime avoir fait des sacrifices par rapport à son prix habituel… au final personne n’est content et votre projet ne sera peut être jamais en ligne.

Des offres pas très sérieuses…
Prenons un exemple:
Quelqu’un cherches à faire réaliser un site web de e-commerce de vente X (je ne reproduis pas le nom ou l’item trop reconnaissable – référence 6503 pour ceux qui ont un accès au site), avec CMS, paiement CB, visualisation des fiches produit via Ajax, pleins de trucs administrables, etc… (donc si on résume charte graphique/thème + dev site e-commerce, pas seulement un OSCommerce à installer + mise en ligne)
Les réponses suivant les presta vont de 800 à 3500 euros
Ma question: comment pour 3500 euros peut on créer un site d’e-commerce décent? (une estimation rapide, si on prend comme base 350 euros HT par jour, ça veut dire 10 jours sur un projet de ce type, c’est juste pas sérieux)

Pour un coup, pourquoi pas
Evidemment si votre but est de faire développer un site relativement simple, rapidement, sans grande difficulté technique et sans rien derrière, why not… vous tentez de le faire développer le mieux possible et au meilleur prix, mais je ne suis pas sûr que ce genre de système vous permettes de trouver un prestataire (mais je peux me tromper) avec qui vous aurez une longue collaboration (source la plupart du temps de bonne entente et donc bon business)

La meilleur solution pour trouver quelqu’un de compétent reste encore de faire partie de la communauté, de s’y impliquer, de rencontrer des gens, de se faire conseiller… mais je reconnais sans peine que ce n’est pas évident. En tout cas pour moi codeur.com remplit le trou du site vite fait/simple/pas cher et non à celui de la recherche de votre dream-presta.

Et vous, vous en pensez quoi?

Développeur Web @ Etyssa

Publié le 25 August 2008, par Babozor

Voilà une annonce qui ma été envoyée par Mathieu d’Etyssa (sponsor de TDW pour le pied et sac de Bob, on applaudis!), puisqu’ils recherchent un développeur web pour étoffer leur équipe…

Etyssa, jeune société innovante à taille humaine développant, auprès des collectivités locales, un service d’animation et de mise en relation des habitants, recherche un technicien pour renforcer son équipe. Vous serez en charge d’une mission de développement web au cœur d’un projet de R&D (validé par Oséo et le CRITT-CCST) portant sur la création d’un langage de programmation destiné à concevoir des applications web de mise en relation de personnes. Vous participerez à la conception et au développement de ce langage et en serez utilisateur.

De formation supérieure ou autodidacte, vous êtes passionné(e) d’informatique et justifiez d’une expérience d’au moins 2 ans dans la réalisation d’applications web. Vous maîtrisez les notions d’accessibilité et d’ergonomie et respectez les standards du W3C. Vous connaissez parfaitement XHTML et les CSS. Vous utilisez couramment les outils Eclipse et Subversion (ou CVS). Une forte sensibilité voire une contribution au monde du logiciel libre est nécessaire. La maîtrise de l’anglais écrit est obligatoire. Vous faites preuve d’initiative mais savez respecter des contraintes (standards, qualité et délais).

Après plus de 2 ans d’activité concluante, Etyssa entre dans une phase de croissance tant sur le plan commercial que technique. En choisissant de nous rejoindre vous choisissez de devenir un élément clé de la société et donc de vous impliquer durablement dans ce projet. Nous devrons pouvoir compter sur votre implication professionnelle et votre capacité à intégrer puis à vivre dans un groupe soudé et ouvert. Au delà de votre travail technique, vous participerez activement à la vie de l’entreprise, au travail de réflexion et d’analyse, voire selon votre sensibilité, à des missions pouvant sortir du cadre de vos compétences initiales.

Contact : recrutement@etyssa.fr

Mozilla Add-on Workshop: 20 septembre @ LaCantine

Publié le 22 August 2008, par Babozor

mozilla2.jpg

Voilà donc une initiative hautement intéressante: Mozilla Add-on Workshop

Qu’est ce que c’est?
Un espèce d’atelier pour toutes les personnes qui souhaiteraient se mettre au développement d’extensions pour Firefox et/ou s’initier à XUL.
C’est le 20 Septembre 2008 à partir de 11h30 et ça se passe à la Cantine

Inscription gratuite, mais obligatoire ici

Moi et Bob on y sera… qui d’autre y va (ou compte y aller)?

Comment rendre votre développeur heureux…? Variez les plaisirs!

Publié le 20 August 2008, par Babozor

devkikoulol.jpg

Voilà plusieurs fois que je reçois par email des questions sur comment rendre son cher développeur plus heureux au travail et donc beaucoup plus productif (ben ouais c’est pas que pour la beauté de l’art… non plus)

Les conditions de base
Bien évidemment vous avez les conditions de travail standard qui sont très importantes: salaire, siège, une machine puissante, avantages divers et variés, etc… mais ce n’est pas tout.

Le bon dosage merdasses / challenges / trucs rigolos
Pour que votre développeur soit vraiment heureux, épanoui et chante le matin en arrivant au voulot, il vous faut lui proposer trois types de travaux et tenter un dosage savant:
- merdasses
Tous les trucs pas franchement rigolo pour les dev: de la maintenance, aller debugger un vieux truc développé y’a six mois, faire des exports de base, backuper les données, modifier une classe dev par un autre pas optimisée, des trucs de chimpanzés (répétitifs et relativement cons).
Bon c’est un travail qui doit être fait, mais c’est pas franchement l’extase, mais ça doit être fait.

- challenges
C’est tous les travaux qui vont demander des recherches, consulter des forums, des blogs, bouquiner, creuser, fouiner, se renseigner, demander des tests pour la mise en place, contourner un problème en trouvant une hyper feinte, etc…
Un problème casse-tête mais faisable, motivant pour le cerveau et pour l’égo du développeur

- trucs rigolos
Mixer plusieurs API, ou jouer avec une bibliothèque graphique, faire un truc cool, rapide et funky, jamais vraiment vu avant (ou en tout cas pas dans ce contexte)…
Juste du fun pour les dev…

Votre but va donc être de mixer dans divers proportions ces trois thèmes, en sachant qu’en général les merdasses représentent 90% du travail réel d’un développeur. Vous allez donc devoir faire un club-snadwich de merdasses entouré de bouts de projets rigolos ou de tranches de challenges.
Le but, arriver à placer des demi-journées ou journées de travail cool et plaisant ou motivants, qui feront passer les merdasses pour des transitions entre les moments sympa.

J’avoue c’est super dur, mais tentez ça et vous verrez vos dev vous le rendrons bien… (d’ailleurs je pense que ça s’applique à tous les autres corps de métiers du web: graphistes, intégrateurs, flasheurs, etc… sauf les chefs de projets évidemment :) )