Cory Doctorow : Dans la dèche au Royaume Enchanté

Publié le 12 May 2008, par Babozor

doctorow.jpg

Certains diront que ça n’a rien avec les Travailleurs Du Web, bien au contraire…
C’est le premier livre de Cory Doctorow (écrivain géniallissime, co-fondateur de BoingBoing) traduit en français (Down and out in the Magic Kingdom: titre original) et disponible en poche depuis peu (depuis le 7 mai pour être précis…)
Quel rapport avec les Travailleurs du web, ou plus précisément avec le web? Cory Doctorow est un des premiers écrivain a avoir utilisé le web comme média de communication (au réel sens du terme, pas juste pour faire de la pub ou du “buzz”), en laissant ses écrits en téléchargement gratuit, sous licence Creative Commons, en incitant ses lecteurs qui en avaient la possibilité à distribuer ses écrits, voir à les traduire (par exemple sa nouvelle Scroogled traduit en bulgare, néerlandais, français, allemand, italien, japonais, léton, macédonien, perse, portugais, roumain, slovaque, espagnol et turque…)

Son objectif?
Faire que ses livre soient les plus lus possibles, en se disant qu’un jour ou l’autre si vous avez lu plusieurs de ses nouvelles, vous aurez peut être envie d’aller acheter un livre… dans une librairie ou un e-commerçant.

En tout cas son livre est merveilleux, je vous le recommande chaudement, et comme Trent Reznor de Nine Inch Nails, Cory Doctorow est définitivement un artiste de la nouvelle génération, qui sais vivre avec son temps, à su apprivoiser et utiliser le web… c’est donc lui aussi un Travailleur Du Web!

Je vous conseille aussi de lire la nouvelle “When Sysadmin ruled the world” (avec un très bonne traduction en français bénévole), une merveille pour tous les geek du monde entier.

O’Reilly France ferme !!??!

Publié le 10 May 2008, par Babozor

oreillyowl6dx.jpg

C’est avec une grande tristesse que je viens d’apprendre (par un lecteur de TDW= Michaël [merci pour l’info], en fait j’avais vu l’info passer sur mes flux RSS, mais je pensais à une mauvaise blague…) la fermeture officielle de O’Reilly France (annonce officielle ici).

On en apprends un peu plus sur le blog d’immateriel (et particulièrement ici) et en gros la fermeture est dû principalement à la baisse des ventes de livres informatiques, malgré un réel effort pour passer à l’ère numérique (insuffisant apparemment).

Bref, je ne peux pas vous dire combien je suis triste d’apprendre cette nouvelle… Pour moi, les livres O’Reilly (que ce soit en anglais ou en français) restent la référence ultime en matière de livres de programmation/geek et tout particulièrement dans le domaine du web.

J’espère de tout coeur qu’un autre éditeur saura reprendre le flambeau…

Conduite de projet Intranet

Publié le 6 February 2008, par Babozor

livre_proj.jpg
(oui je sais je fais toujours des têtes bizarres quand je me prends en photo avec PhotoBooth, je prends rendez-vous avec mon psy tout de suite).

Aujourd’hui un livre intéressant pour tous ceux qui manquent un peu de théorie sur la conduite de projet… un petit livre qui s’avale facilement en une heure (une centaine de pages, petit format) et qui traîte de la conduite d’un projet intranet (quelques petites spécificités par rapport à un projet classique mais la méthodo est sensiblement la même).
Pour les chefs de projets fonctionnels confirmés se sera principalement un rappel des méthodes que tout le monde est censé suivre (mais que personne n’a le temps de suivre).

Un bon livre pour introduire la méthodo de suivi de projet.
Et vous c’est quoi votre livre de chevet de chef de projet? (perso j’en ai pas vraiment…)

Travailler avec des cons

Publié le 3 January 2008, par Babozor

travailleravecdescons.jpg

“l’indispensable guide de survie au bureau”, c’est le titre du livre que je viens de lire… c’est rigolo au début et plutôt bien vu, même si le style est un peu lourdingue, ça m’a fait bien rire. On en reconnaît certains.
A offrir aux cons que l’on côtoie au bureau (et c’est même pas sûr qu’ils se reconnaissent, c’est dire…)

Je ne résiste pas à une petite citation (de Einstein, reprise dans le livre)

Ce n’est pas avec ceux qui ont créé les problèmes qu’il faut espérer les résoudre.