Charte Professionnelle des TDW – Enfin lancée… :)

Publié le 16 September 2009, par Christophe Zlobinski- Furmaniak

Il a fallu quelque mois, mais elle est enfin là, la Charte Professionnelle des Travailleurs Du Web  discutée au TDW Camp :)

La table ronde «Vers une Charte Professionnelle ? » a permis de déterminer que la création et la défense d’une entité de reconnaissance des compétences des professionnels du web était une demande motivée autant par les professionnels concernés que par les clients eux-mêmes.

L’objectif de cette Charte est de répondre au manque de réglementation dans notre profession, et de pouvoir répondre, pour les professionnels comme pour les clients, à cette question « Comment pouvoir faire confiance à un professionnel du web ? ».

Pour les professionnels, cela représente un document synthétique proche de la profession de foi, où le professionnel s’engage à un certain nombre de devoirs.

Pour les clients, cela représente une valeur sûre leur permettant de faire un meilleur choix dans la jungle des offres du marché.

Nous avons besoins de vous afin de valider ou non les premiers points de cette Charte, ainsi que la compléter avant la 2ème étape qui sera celle de la formulation définitive.

N’hésitez donc pas à la voter, la commenter, la trackbacker et la faire connaître:)

Site de la Charte : Charte Professionnelle des Travailleurs Du Web

Plus de web à la maison… la faute à

Publié le 17 August 2008, par Babozor

scissors.jpg

Ben ouais c’est ma faute je plaide coupable, en fait j’ai complètement oublié que pour avoir le web avec Orange, il fallait une ligne fixe et que pour continuer de jouir de cette ligne fixe, il fallait… ne pas oublier de payer la facture (même si on ne l’utilise pas ou très très peu)
J’ai donc retrouvé les joies douteuses du squattage de wifi ouverts, qui sont rares, lointains et pas très fiables (ils coupent, le web passe plus…) ou alors je profite que mes femmes sont en bulgarie pour rester tard au boulot (ou le week end comme aujourd’hui par exemple)

Ceci n’empêche, c’est ma faute pleine et entière et je dois attendre jusqu’à 15 jours pour qu’ils me remettent le web, ce qui me fait sérieusement réfléchir à d’autres options puisque nous n’utilisons quasiment pas notre ligne fixe:
– Passer chez un autre provider (Free entre autre)?
– Passer à la fibre optique (dès qu’elle sera dispo chez nous ce qui ne devrais plus tarder)

Votre avis?

Plateformes Vidéos: le test ultime!

Publié le 23 April 2008, par Babozor

[Attention pour les gentils lecteurs via le flux RSS, pour voir les vidéos il va falloir cliquer sur le lien et voir cet article dans votre navigateur préféré…]

Quand on dit plateforme vidéo sur le web, on pense tout de suite à Youtube ou Dailymotion… mais il existe des dizaines de plateformes disponibles avec des caractéristiques extrêmement différentes. Comment savoir alors quelle plateforme choisir?
J’ai donc fait un test simple: j’ai créé une petite vidéo d’une minute en HD et je l’ai mise sur 9 plateformes de vidéos différentes: YouTube, Dailymotion, Vimeo, Blip, GoogleVideo, Vpod, Eyespot, Revver et Viddler.

les caractéristiques de la Vidéo
Vidéo HD 1440×1080
Encodage Quicktime H264
Durée de la vidéo 1’08”

Le résultat

YouTube

Pas de barre d’upload, juste un gif qui nous indique que l’upload est en cours… et aucune estimation du temps restant
Vidéo limité à 10 minutes et 1Go (pour une qualité pareille on se demande pourquoi la limite est si haute pour une durée si faible… mystère)

DailyMotion

Limitation à 20 minute et 150 Mo par vidéo, pas mal de formats disponibles, possibilité d’uploader en HD (mais avec une limite à 150 Mo ça reste über just, on en rediscute dans les conclusions)

Vimeo

TDW: Test plateformes Vidéos from babozor on Vimeo.
Interface soignée, limitation à 500 Mo par semaine, sans aucun doute le processus d’upload le plus fluide vu durant ce test, avec des barres d’upload clair, un temps d’upload et de publication rapide.

Blip

Interface au dessus de la moyenne et plutôt bien faite, on apprécie le fait de pouvoir choisir les différentes licences de distribution de la vidéo (Creative Commons, Domaine public, etc…). Possibilité de télécharger la vidéo en format natif (et non en flv)

GoogleVideoInterface ultra Old-School, voir une des plus pourries (mais aussi une des plus vieilles), qualité de la vidéo déplorable (la pire)

Vpod
Là je suis tombé sur un os, impossibilité de me logger avec un message des plus étrange… si Olivier (rencontré au VidéoCamp) passe par là, qu’il m’explique pourquoi sous Mac FF ou Safari je n’arrive pas à me logger (et qu’il pense à mon tshirt aussi le vilain!)
[Edit 29/04 Mail reçu d’Olivier aujourd’hui… apparemment Vpod est réservé aux pros, je savais pas et donc c’est normal que j’ai pas pu me logger… méa culpa je me fouette avec des orties sous peu]

EyespotInterface simple, mais dashboard pas clair du tout, avec les histoires de mixes (rien compris à ça…) pas de possibilité de nommer convenablement la vidéo (garde le nom d’origine du fichier… un peu beurk)

Revver
Cette plateforme semblait intéressante, puisque une des seules à proposer dès le départ un partage des gains à ses contributeurs via paypal. Mais alors processus de publication infernal. Après l’upload et la conversion, la validation à la main à pris un siècle, puis est repassé en status ‘processing’ et pour tout dire, cela fait une demi journée et ça n’a pas bougé…
Je posterais la vidéo dès qu’elle est publiée…

Le contenu a enfin été validé… la vidéo est de bonne qualité, mais le processus de mise en ligne est tout de même assez pénible pas de doute là dessus!

Viddler

Possibilité de tager et commenter la vidéo, une fonctionnalité très sympa… mais vieille page blanche après upload de la vidéo (ça fait pas sérieux), par contre vous êtes prévenu par email lors de la publication finale de votre vidéo (ce qui évite les F5 rageurs toutes les 37 secondes, très très pratique).

Les conclusions
1. Qualité de la vidéo
Sans aucune contestation Vimeo… une qualité incomparable, même en plein écran. En queue de classement on trouve GoogleVidéo avec un qualité indigne d’un tel service et Youtube (pourtant le service le plus répandu)

2. Visibilité/Référencement
Pour le marché français, les préférences vont évidemment vers Youtube et Dailymotion les deux mastondontes qui se partagent le marché français de la vidéo sur le web.

3. Transfert de la vidéo
Les taux de transfert sont globalement bons, sauf notamment pour Youtube. Pas de différences notable sur le taux de transfert pour les autres plateformes.

4. Interface générale
Là encore, c’est Vimeo qui l’emporte loin devant les autres. Interface plaisante, des temps estimés et des barres claires et précises, pas trop de blabla et surtout des tutoriaux (en particulier pour l’export sous iMovie) très bien fait

5. Encodage/Publication
Les temps sont extrêmements variables, de quelques minutes jusqu’à plusieurs heures (notamment pour Revver). Là pas vraiment de gagnant mais Dailymotion, Blip et Vimeo sont parmis les plus rapides.

6. Limitations
Tous ont certaines limitation… taille, durée, taille globale. Cela dépend vraiment de vo besoins.

7. Les trucs en plus
des petites fonctionnalités intéressantes mais tout de même accessoires sont présentes dans certains services comme la possibilité de poster directement sur votre blog (pour les plateformes les plus connues), de télécharger le fichier au format natif (donc de meilleur qualité) ou encore de tager ou commenter la vidéo.

Quelle plateforme utiliser?
Voilà la question intéressante.
Si vous recherchez du traffic et pas trop la qualité: Youtube évidemment
Si vous recherchez la qualité: Vimeo
Un bon compromis: Blip ou Dailymotion

Ma conclusion
J’ai été impressionné par la qualité et l’interface de Vimeo, un très bon service que je vais m’empresser d’utiliser beaucoup plus.
Youtube et GoogleVideo sont pour moi OUT!… qualité déplorable, interface dépassée et poussive, même si le traffic est là je trouve ces deux éléments trop importants pour les négliger.
Dailymotion pourrait tirer son épingle du jeu, mais son programme de motionmaker est tout simplement obscur, incompréhensible et bloque les personnes qui voudraient mettre du contenu de qualité sur leur platforme (impossibilité pour moi d’uploader de la HD)…

Et vous vous utilisez quoi? et pourquoi?

Flock 1.1 beta – navigateur web tout terrain

Publié le 5 March 2008, par Babozor

J’ai re-découvert Flock il y a de cela quelques semaines et tout particulièrement la version 1.1 (pour l’instant encore en version béta) et je dois dire qu’en tant qu’utilisateur et Travailleur du web j’ai été emballé… pourquoi?

1. Techno Mozzila
Ce n’est un secret pour personne, Flock utilise la technologie développé par Mozzila pour son célèbre navigateur Firefox, ce qui peut nous donner un gage de sérieux et d’une certaine fiabilité dans le moteur lui même du navigateur. Mais Flock ce n’est pas qu’un simple navigateur.

L’atout de Flock c’est d’avoir su entourer son navigateur web de services tiers

2. WebMail
flock_gmail.jpg
Un des points forts de cette version est l’intégration des webmails (pour l’instant gmail et yahoo mail, mais je pense que d’autres devraient suivre), avec notifications de nouveaux messages, accès à sa boite mail en un clic, etc… c’est vraiment très pratique.

3. Réseaux sociaux
flock_facebook.jpg
Un autre point fort, c’est aussi l’accès à vos profils dans divers réseaux sociaux, en particulier Facebook, vous pouvez voir divers informations, vous logger en un clic, etc…

4. Médias
flock_media.jpg
Une fonctionnalité intéressante aussi est lié aux différents services liés aux médias. Vous pouvez vous logger et rechercher sur les principaux sites de partage de photos/vidéo: flickr, picasa, photobucket, youtube, etc… Vous pouvez uploader directement vos dernières photos, les tagger, etc…

5. Flux RSS
flock_rss.jpg
Un lecteur de flux RSS est intégré au navigateur, il est certes basique mais peut pousser certains utilisateurs peu familier avec les flux RSS à passer à cette technologie (là dessus j’ai comme un doute, mais…)

6. Favoris
flock_delicious.jpg
Là où on frôle le délire c’est pour les favoris… vous avez un gros bouton (la grosse étoile près de la barre d’adresse) où vous pouvez sauvegarder vos sites préférés en local, mais aussi… en ligne via les différents services en ligne comme Delicious, Magniolia, Piczo, Facebook, etc…
Là honnêtement ça claque vraiment, plus de galère de plugin à installer, tout est build in.

7. WebClips
flock_webclips.jpg
Cette fonctionnalité intéressante vous permet de garder des informations intéressantes que vous grapillez à droite à gauche: images, url, bouts de texte… pour pouvoir les ré-utiliser

8. Blogging
flock_blogging.jpg
C’est a dernière fonctionnalité assez intéressante, elle vous permet de pouvoir blogger sans application tiers sur les différentes plateformes (wordpress, blogger, etc…) de blog traditionnelles ou votre blog perso (sous WordPress, MovableType, DotClear, etc…)

La conclusion?
C’est un très bon navigateur pour tous les nombreux services très pratiques qui gravitent autour (en particulier le webmail, les favoris et les webclips), qui ne saurait remplacer votre FireFox et toutes ses extensions, mais qui en fait un très bon navigateur de “tous les jours”.

Et vous? essayé? vous en pensez quoi?

Les chacals du Web

Publié le 22 February 2008, par Babozor

hyene.jpg

Deux histoires tristement pathétiques en ce moment courent sur le web:

La guerre des entreprenautes
Mathilde (de Bagatelles) et MrBoo (d’Hellotipi) sont deux jeunes et dynamiques entrepreneurs du web, qui ont décidé de se réunir régulièrement avec d’autres collègues autour d’un dîner de temps en temps pour discuter de leurs entreprises, leurs expériences, etc… bonne initiative me direz vous!
Jusqu’à il y a quelques jours, où ils ont reçu un avis recommandé qui leur demande de cesser d’utiliser le terme “entreprenaute” et de payer au détenteur de ce terme la somme de 15 000 euros.

Un problème de Web Réputation
Jacques (d’Altaïde) nous signale aussi que le terme Web Réputation semble aussi générer le même genre de mésaventure (en moins gore), qui pour chaque mention du terme “web réputation” ne vous demande pas la suppression du terme ou de l’argent, mais tente de vous racketter un lien… (franchement pathétique)

Au delà de tout cela et des problèmes et inquiétudes de nos amis entreprenautes, on voit émerger clairement une caste de gens qui essayent tout simplement de racketter certaines acteurs du web. Qu’une entreprise tente de protéger sa marque, une innovation, un service, je le comprends sans trop de problème. Mais que quelqu’un aille (clairement dans un but de profit pur et simple) attaquer de respectables et dynamiques entrepreneurs, cela me dépasse complètement (d’autant plus qu’ils ne craient rien, ils ne font que déposer des termes/noms et attaquer… à la sauce américaine).

Mon soutien plein et entier donc à Mr Boo (malgré des divergences passées, c’est un entrepreneur talentueux et dynamique que je respecte) et Mathilde dans leurs tristes aventures… (on peux suivre un peu leurs aventure ici)